Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 22:12

Pour calculer sa clé numérique, on réduit tout d'abord sa date de naissance, ce qu'en numérologie on nomme "chemin de vie". C'est "N". Ensuite on calcule ses 4 chiffres en fonction du trimestre de naissance.

Le mieux est de se procurer "L'empreinte de l'âme" pour comprendre le cheminement logique des découvertes de JP Brébion.

Tableau trimestriel        
Trimestre de naissance - 9 C N + 9
4ème trim N + 2 N N N - 2
3ème trim N + 2 N + 2 N N - 2
2ème trim N + 4 N + 2 N N - 2
1er trim N + 4 N + 2 N N 

Pour interpréter, voici la signification de chaque chiffre :

Mots clés de chaque nombre    
1  Moi 2  Rencontre 3  Cohérence
Identité / individualité Nouveau Expression Communication
Unique elargir le regard Fluidité  
Intégrité Evoluer Transmission
       
4  Quotidien 5  Liberté 6  Famille et couple
Réel Expérimentation Amour et partage humain
Authenticité Sans contrat Fraternité  
Vérité Sans contrainte Ecologie  
Concret Sexualité Compassion  
       
7  Réalisation de soi 8  Juste 9  Accomplissement
Responsabilité Comprendre Abandon (surrender)
Engagement Equilibre Lâcher prise  
Spiritualité Abondance Je me conduire par la vie
  Présent Ouverture au monde
  sans limite être au service
       
Si vécu dans le négatif (dans "l'inconscience biologique")
1  Dévalorisation 2  Dispersion 3  Incohérence
Dépreciation Eparpillement Mutisme  
Orgueil Fermeture    
       
4  Laborieux 5  Emprisonnement 6  Conflit humain
Lourdeur du quotidien Esclavage Agressivité  
Mensonge Conventionnel Colère  
Irréalité Obsessions sexuelles    
       
7  Non sens 8  Injustice 9  Abandonner
Victime, coupable Incompréhension Impuissance
Sauveur Totalitarisme    
       
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 23:04
Ce week-end du 19 et 20/01/2008 m’a réservé une magnifique surprise, le jour même de mon anniversaire ! un beau cadeau en somme, ce séminaire en bioanalogie, avec le sentiment d’avoir touché quelque chose de profond et « d’impitoyablement vrai » : la clé numérique de son empreinte de naissance. Une clé de l’âme en quelque sorte, qui détermine la « coloration » de notre rapport à nous-même et au monde. Il s’agit d’une méthode innovante et en perpétuelle évolution, basée sur la compréhension profonde de la symbolique des chiffres de notre date de naissance, perçus par notre cerveau, qui lui, fonctionne par analogie. C’est donc bien plus que de la numérologie. Ces derniers temps, je parlais beaucoup de prendre sa vie en main, et bien là, on pénètre au cœur de ce processus.

Le plus incroyable en fait c'est que ça marche vraiment... c'est pour ça que je parle de grâce... Ce matin je rayonne au bureau. Je suis comme quand on a découvert un trésor et que plus rien n'a d'importance. Le trésor est là, dans la main, et je sais que plus rien ne sera comme avant.
 
La méthode de Jean-Philippe Brébion est le fruit d'un long travail d'analyses, grâce à son immense talent de logique. Travail d’observation de notre fonctionnement biologique ainsi que d’une puissante recherche au plus profond de l’âme, de l’Homme et de la vie. D’ailleurs « bio », c’est la vie, et il n’écarte rien du structurel, du fonctionnel, du symbolique, et finalement nous offre un « outil Brebion-copie-1.jpgquantique », fonctionnant sur 3 plans en même temps. Avec lui les chiffres prennent vie. Il les met en musique et cette musique exprime nos talents. Il utilise régulièrement des formules rapides et percutantes, qui nous hissent d’emblée vers un autre regard, une autre manière d’appréhender les évènements qui nous touchent : « nous sommes 100% programmés, 100% libres » ; « à chaque instant nous exprimons la totalité de ce que nous sommes » ; « manquer est vital » ; « s’incarner est un talent », « 1 + 1 = 3 », etc…
 
Dans E=mcDieu (Ed. Altess), le naturopathe Alain Tardif montre, à l’aide de la tétrade pythagoricienne, comment la loi géométrique ternaire sous-tend l’Univers et toute la création (cf http://www.biovert.com/journal/articles/holopathie.html. Et bien J.P. Brébion la met en vie dans notre façon d’appréhender la Réalité et nous rappelle que la vie elle-même se lit sur trois plan. Tout ce qui est manifesté dans ce monde se lit à partir de cette vision. C’est une loi universelle. 
Pour qu’une chose existe il faut qu’elle ait été conçue (projet), qu’elle ait été construite (réalisation) et qu’elle soit présente lorsqu’on la perçoit, qu’elle serve sa fonction (concrétisation). Ces trois paramètres ne sont ni reliés, ni séparés, ils appartiennent à une seule et même réalité. Si on enlève un seul des trois paramètres, c’est l’ensemble qui n’existe pas !
De même rien n’existe en dehors du temps, de l’espace et de nous même qui percevons cela. L’Homme se perçoit comme étant entre ciel et terre, également comme étant le produit d’un père et d’une mère, etc… Et pour le cerveau, qui fonctionne de façon analogique :
ciel = père = haut = projet = abstrait ;
Homme = milieu = enfant = réalisation = relatif ;
terre = bas = mère = concrétisation = concret.
 
On sait aussi que le cerveau travaille au premier degré : il ne fait pas la différence entre le réel, l’imaginaire, le virtuel ou le symbolique. Pour lui, tout est réel, sans différentiation du passé, présent ou futur (vous salivez aussi bien en voyant un met succulent qu'en l'imaginant). Comme si = c’est selon la formule de Claude Sabbah, un des pionniers du biodécodage. 
On sait aussi que la fonction première animale est la survie de l’espèce. Cette  survie-copie-1.jpgsurvie est lié à trois paramètres : le territoire, l’alimentation et la descendance. Et encore une fois ils ne sont ni reliés ni séparés ! (c'est-à-dire qu’il y a en permanence lecture en trois dimensions, au-delà du temps et de l’espace).
 
On voit donc comment le cerveau perçoit très bien que l'on est le fruit d’une grossesse de 9 mois. Il sait que ces 9 mois = notre fabrication (la réalisation), il se base sur cette période depuis l’aube de l’humanité. C’est sa référence. Et il sait que cette « réalisation » est le produit d’un projet qui a commencé 9 mois auparavant et de même entrainera un résultat 9 mois plus tard. La conception (l'embryon) 4-dates-fondatricess.jpgétant le début de notre réalité biologique, il convient de se baser sur ce premier évènement. On a donc bel et bien 4 dates fondatrices. Et tout l’enseignement de la bioanalogie se base sur ces 4 dates, initiant un cycle de 27 mois. La mise en perspective des évènements de notre vie en fonction de leur emplacement dans notre cycle, apporte un éclairage plein de significations.
Précisons que la période de l’année à laquelle nous sommes nés est importante, et rentre en compte dans le calcul de notre clé numérique, qui commence à livrer ses secrets grâce au carré de Pythagore :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Il n’existe que 36 clés (de naissance) différentes. Donc 36 façons de voir le monde, 36 styles de maladies, etc…
Ce cycle est chargé de la mémoire de ce qui c’est engrammé dès le tout début. Nous répétons ainsi ce cycle tout au long de notre vie, et conscientiser ces mémoires revient à gagner un peu plus de liberté.
Mais il faut bien comprendre qu’il n’y a aucun jugement de valeur à avoir ! Ce qui s’inscrit dans l’empreinte n’est ni positif ni négatif. Il n’y a même rien à déprogrammer : en faisant ce qu’il fait, jour après jour, chacun de nous fait exactement ce qu’il a à faire. Se libérer consiste à déceler le « principe » de l’imprégnation du vécu / ressenti de nos ancêtres, engrammé dans ce cycle de 27 mois. On peut enfin sortir de la recherche sans fin de la causalité de nos souffrances : la guérison naît d'une lecture hors de la causalité. Nous avons le choix de le vivre soit en conscience dans la légèreté et la paix, soit sous le poids de notre inconscient biologique, en luttant en permanence contre les évènements. « Incarner son archétype (ici sa clé numérique), c’est passer du côté sombre de celui-ci à son aspect lumineux », aurait dit Bernard Chaumeil (La thérapie archétypale, ed. Robert Jauze).
 
Dans la droite ligne d’Arouna Lipschitz (La voix de l’amoureux, Poche), qui propose de guérir de la « nostalgie de l’ailleurs », du manque d'ancrage, JP Brébion nous invite à faire émerger notre talent, unique, original et singulier, à oublier nos manques illusoires ainsi que le regret de ce que nous ne sommes pas. Si ces manques existent, ce n’est qu’en tant qu’expression de ce que nous avons choisi d’être et que nous avons aujourd’hui à incarner dans sa totalité : notre humanité.
 
Jour après jour, depuis le séminaire, je réalise enfin quelle est la signification de nombreux de mes réflexes et comportements, même une petite obsession que j'ai depuis fort longtemps ! j’en vois l’«essence », c'est-à-dire la qualité qui pulse à travers moi et qui attend que l’opportunité de s’exprimer pleinement... 
J'ai aussi compris que la connaissance était devenu pour moi un objet extérieur. Quelque chose que je possède et que je ne vis pas vraiment. Mais ça aussi je le sais... mais ne le vis pas !  Et c’est bien cela que propose Jean-Philippe, un saut quantique sur la façon dont on fonctionne.
Pour Krishnamurti nous avons à "devenir notre propre maître". Et cela ne peut devenir un vécu qu'à travers une profonde connaissance de soi. La bioanalogie offre justement un outil de valeur pour appréhender son propre fonctionnement. C’est d’ailleurs une des grandes caractéristiques de l’ère dans laquelle nous pénétrons : la relation ‘maître à disciple’ n’est plus d'actualité.  
 
Dans son livre L’Empreinte de l’Âme, JP Brébion nous propose ensuite de prendre du recul, et nous emmène un peu plus loin dans ses observations, et nous rappelle que l’évolution est passée successivement du règne minéral au règne végétal, puis au règne animal, enfin à la dimension de la conscience... mais je vous laisse découvrir tout cela dans son livre, qui est un chemin à découvrir à son propre rythme, et auquel je ne peux qu’inviter toute personne en quête de sens et de réalisation.
 
Finalement tout l’enseignement de JP Brébion exprime ce que nous savons déjà quelque part au fond de nous-même mais que nous n’avons pas encore porté à notre conscience ; c’est pour cela que cela nous touche intimement. J’ai vécu ce séminaire comme une douce et percutante confrontation à moi-même, et comme un vrai coup de pouce à mon évolution.

Après quelques temps de réflexion, je pense que la bioanalogie est une des grande découverte de ces dernières années.

http://www.bioanalogie.com
 
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 22:23
Vivre conscient du divin en toute chose de Machaelle Small Wright
 
Chaleureusement conseillé par Mme Goichon, du magasin Anthyllide à Paris, j’ai fini par acquérir le livre de Machaelle Small Wright. Et bien m’en pris, car il m’a beaucoup marqué. machaelle.jpg
Voici un ouvrage, et une aventure vécue conjointement à celle de findhorn, qui feront date dans l’histoire de l’humanité… Moi qui était resté avec mes fortes expériences mystiques des années 80 et 90 comme essentielles références dans l'ère de transmutation que nous traversons, me voici admiratif d’une aventure remarquable, vécu à partir et à travers les trippes d’un cœur ouvert et déterminé : le contact et la coopération avec les esprits de la nature, et la réalisation de jardins co-créatifs.
 
Dans un premier temps Machaelle raconte l’histoire de sa vie, qui se déroule dans l’est des Etats-unis, dans le Maryland puis en Virginie. Bien qu’issue d’une famille juive, elle eu une vie très difficile, qui aurait probablement pu être traumatisante si Machaelle n’avait pas été animée d’une forte énergie et pulsion de vie. Et d'un ange gardien aussi. Elle sera très tôt totalement livrée à elle-même, puis fera l’expérience de la vie en pensionnat catholique, avec tout ce que cela comportait à cette époque d’hypocrisie et de rapports malsains. Elle va ensuite traverser les années hyppies plutôt avec bonheur et finalement s’apercevoir qu’elle avait un pouvoir particulier : celui d’établir un contact, puis un échange peu commun, celui avec les esprits de la natures – nommés « Devas ». Toute une initiation, vécue de façon solitaire et personnelle, va se mettre en place à travers de très nombreuses expériences qu’elle réalise en collaboration avec les plantes, les animaux et les insectes de jardin, arielview-medium.jpgégalement les Devas plus importants, dits « architectes», dont elle reçoit parfois de longs messages, et elle va redécouvrir peu à peu les grandes lois de la nature et de son équilibre. Cela va la conduire finalement à réaliser des jardins co-créatifs, c’est à dire guidés par les Devas eux-mêmes, ces souffles de vie qui animent chaque être vivant. Des fleurs, des légumes de beauté et de taille époustouflantes obtenus sans aucun engrais ou complément nutritif vont notamment y pousser. Une expérience saisissante, qu’elle réalise dans sa propriété en Virginie, qu’elle a baptisé d'après le roman fantastique de C. S. Lewis : Perelandra (http://www.perelandra-ltd.com/). 
 
Cela s’est fait conjointement donc, avec les expériences de l'éco-village de Findhorn en Ecosse (dans laquelle elle fera des séjours et rapidement enseignera) : http://www.findhorn.org/index.php. Un article à lire :  hm-logo-middle.jpghttp://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_Findhorn . Ca mérite le coup d’œil ! et surtout une visite sur place, ce que je pense d’ailleurs faire un de ces jours.
 
Le livre de Machaelle est venu à point nommé me montrer combien est importante la précision dans nos demandes et nos projets. Un manque de clarté dans une formulation a la vertu de laisser l’esprit de la nature inactif dans sa coopération. Cela me rappelle les paroles de Neale Walsch sur la finalité de notre existence terrestre qui est de trouver notre propre façon d’exprimer notre infinie créativité. Encore faut-il l'exprimer clairement.
 
Egalement, ce qu’on porte comme énergie est très important : la clef pour maintenir l’équilibre du jardin était mon comportement. Ce n’était pas la quantité de travail fourni qui avait éloigné l’énergie, mais c’était la disposition d’esprit avec laquelle j’avais travaillé : j’avais travaillé de façon pressé, préoccupée et soucieuse. J’étais préoccupé par mon futur voyage. En quittant le jardin, j’ai pris la ferme décision de ne jamais plus y rentrer sans avoir l’esprit dégagé, clair, posé et calme. Et, c’est ainsi que le jardin a retrouvé son équilibre (p 202). undefined
 
Message de la « nature » : l’homme ne peut plus se permettre de ne voir ce qui l’entoure que comme une forme exclusivement sensorielle, une forme, dans la plupart des cas, dénuée de vie. Il doit aussi apprendre à regarder la réalité autour de lui, en termes d’énergie. Par là même, il devra comprendre que la conscience intelligente est présente en toute énergie – la vie. Cette méditation n’est qu’un outil, parmi d’autres, pour aider l’être humain à élargir sa conscience. L’heure est venue et la mutation est cruciale. D’aucuns, sensibilisés et en phase avec le mouvement, n’aura pas trop de mal à se servir de l’outil de cette méditation pour précéder à une mutation de leur conscience (p 209).0708-week-3-3-500.jpg
 
Plus loin la «nature » se défini elle-même, et elle explique entre autre que toute énergie contient ordre, organisation et force motrice vitale ; par conséquent, toute énergie est forme. De notre point de vue, la forme et l’énergie constituent une seule unité de réalité et ne se différencient uniquement, l’une de l’autre, que par l’aptitude de chaque individu à les percevoir avec son propre système sensoriel. Bref, la différenciation faite entre la forme et l’énergie de chaque objet, plante, animal ou être humain appartient à son observateur. Sur (…) Terre, la personnalité, le caractère (…) sont tous des formes. (…) L’ordre et l’organisation sont les structures physiques qui créent le canevas de la forme. Elles en définissent les murs. Mais, en se référant à la forme, nous avons inclus la dynamique de la force motrice vitale, car un des éléments constitutifs de la forme est l’action, et c’est cette force (…) qui amorce et crée l’action.
 
Elle continue : au sein de l’univers vaste et de ce qui se situe au-delà, à ses niveaux et dimensions multiples, il existe un grand nombre de groupes de consciences qui, bien qu’égaux en importance, se distinguent nettement par leur mode d’expression et par leur fonctionnement. (…) L’absence d’un seul morceau (…) provoquerait l’arrêt, à tout niveau, de l’existence de ce vaste tableau.(…) la nature, en tant que réalité et conscience à la fois, existe dans toutes les dimensions et à tous les niveaux.Chaque groupe de conscience possède son propre domaine de compétences, chacun a une expression et une fonction propre.(…) Dans ses capacités et sa fonction, la dynamique humaine, s’orientant sur l’âme, est l’évolution La nature est un ensemble massif de consciences intelligentes qui s’expriment et fonctionnent au sein des multiples zones de l’involution.
 0708-week-4-2a-500.jpg
Ainsi toute matière a 2 dynamiques inhérentes : une dynamique d’involution procurée par la nature et une dynamique d’évolution procurée par la conscience. Ces 2 dynamiques sont parfaitement synchronisées et créent ainsi un état d’équilibre. Tout au long de la vie d’une personne une communication continuelle s’opère entre l’être humain (apport d’évolution) et les niveaux deviques et esprit de la nature de son corps (apport d’involution). (...) Si on parvient à développer et à discipliner notre libre arbitre, nous réussiront à élargir notre compréhension pour acquérir la sagesse nécessaire afin de discerner le moment propice où le libre arbitre doit intervenir.
 
J'ai le sentiment que cela donne des bases supplémentaires pour comprendre les rapports que l’on peut développer avec la nature dans l’initiation chamanique, le rapport au corps et aux esprits, aux souffles qui animent toute vie. J’ai personnellement vu mon rapport avec les arbres d’un certain âge changer. Leur « présence » qui était habituellement diffuse est devenu beaucoup plus perceptible depuis que j’ai lu Machaelle.

Les revenus de Perelandra sont générés par la diffusion des découvertes (livres, dvd, stages...) et des méthodes de santé naturelles développées par l'équipe qui travaille sur place, en particuliers des elixirs floraux.
 
La 2ème chose qui m’a le plus marqué de ma lecture de Machaelle Wright est l’exercice de méditation qu’elle propose à la fin du livre, permettant d’aiguiser son outil de concentration :
 
Exercice de mouvement d’énergie
 
1-     asseyez vous tranquillement. Fermez les yeux.
2-     Voyez le point A à gauche de votre champ intérieur de vision. Si vous ne le voyez pas, placez un point vous-même ou regardez une tache et déclarez que cela représentera le point A.
3-     Déplacez votre concentration vers la droite de votre champ de vision et voyez le point B.
4-     Au point A, voyez une boule d’énergie. Elle est ronde, blanche et a la taille d’une balle de golf.
5-     Roulez cette boule d’énergie vers le point B. Roulez-la lentement et veillez à ce que votre concentration la suive jusqu’au point B.
6-     Roulez-la, à nouveau, vers le point A. Gardez votre concentration en éveil tout au long de son transit. (recommencez plusieurs fois jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise avec cette action et que vous n’ayez plus de mal à la suivre d’un point à l’autre, que vous ne la perdiez plus en route ou que votre concentration la quitte. Si, toutefois, cela se produisait, reconcentrez-vous sur ce que vous faites, revoyez la boule et permettez-lui de continuer à rouler).
  
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 09:45
Tous les chercheurs spirituels et en sciences humaines l’affirment : le temps est en train de s’accélérer. Ce que nous projetons de créer, ce que nous pensons, se réalise en des temps de plus en plus rapides, ou bien crée un mouvement boomerang (la « loi de réaction ») de plus en plus rapide. En fait, c’est que la perception de cette accélération devient plus flagrante et plus observable de nos vies quotidiennes. Mais si l’on regarde un peu en arrière, elle n’est que la logique continuité de l’évolution humaine. On observe effectivement un constant mouvement de ‘démocratisation’ depuis l’aube de l’humanité et une possibilité exponentielle donnée aux Hommes de "se réaliser".
 
Mais pour quelques temps, le mouvement semble se ralentir, voir s’inverser, l’évolution humaine semble rétrograder. Les consciences éthniques resurgissent avec violence, le modèle économique semble se crisper autour de castes féodales privilégiées et toutes puissantes (plus la course folle de l'immobilier...), l’humanitaire toujours dépendant des initiatives individuelles, etc…
 
Cela est du a un mouvement de recul instinctif, une peur instinctive lorsque l’être humain est face à quelque chose d’inconnu. 
L’Homme est aujourd’hui effectivement comme en face d’une page blanche. Une page sur laquelle il serait libre de projeter sa créativité, ses plus beaux rêves, ses plus folles aspirations. Il ne s’agit pas uniquement comment s’adapter à un défi écologique et climatique sans précédent ni à une disparition de l’énergie fossile, une inversion des équilibres économiques et financiers entre l'orient et l'occident (qui se précipite semble-t-il avec la crise financière actuelle des « subprimes »). Je pense qu’il y a une dimension encore plus vaste et qu’on est réellement en train de vivre une transmutation très profonde et sans précédent. 

L’évolution fut d’abord très « matérielle », corporelle. L’Homme s’est peu à peu transformé d‘homo habilis en homo sapiens, de plus en plus savant précisément, la connaissance s’étant lentement développée au fil des siècles, avec une accélération exponentielle, qui est peut être plus flagrante depuis le 18ème siècle, le siècle des lumières, qui a laissée place à la révolution industrielle du 19ème puis à la révolution technologique et de la communication du 20ème , mais qui est en fait relativement constante. La révolution de la communication est en même temps une révolution des connaissances scientifiques et de leur échange. Une businesswoman-meditating-with-a-plant---hs050661ind.jpgconnaissance intellectuelle en quelque sorte, mais qui devient de plus en plus subtile et qui s’accompagne d’une évolution de la conscience, qui devient elle-même de plus en plus subtile. Subtil n’est d’ailleurs pas synonyme de spirituel. Subtil signifie que l’Homme est capable de percevoir des dimensions de plus en plus fines du fonctionnement des êtres vivants, et de plus en plus éthiques des rapports qu’ils ont entre eux. Mais en même temps il devient capable de percevoir des dimensions auxquelles seuls quelques initiés avaient accès auparavant : le « corps subtil » et les "corps énergétiques" que nous possédons, dont tout le monde a entendu parlé maintenant. Voilà donc pourquoi nous avons l’impression que le temps s’accélère. Notre conscience étant de plus en plus subtile, ses potentiels sont aussi de plus en plus subtils. Nos pensées, nos prières prennent plus d’importance, et il faut faire de plus en plus attention à nos pensées, à nos désirs également, car ils se réalisent à une vitesse incroyable… Bien, alors, à vos méditations… positives.

2012

Oui, à vos méditations car ... le temps presse. On entend de plus en plus parler de la date du 21 décembre 2012. Cette date serait une véritable porte d'entrée dans la nouvelle ère, dans la nouvelle conscience planétaire. Il s'agit d'une prophétie maya mais cela correspond surtout à la fin de leur calendrier. D'après ce calendrier, qui passionne un nombre croissant de chercheurs en sciences humaines, et qui fonctionne selon un cycle lunaire, l'année 2012 est 
la fin d'une longue série de cycles cosmiques. Rien que ça. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_maya).  Cette date semble donc tout à fait exceptionnelle, et au vue des évolutions énergétiques que nous vivons, il se pourrait que cette prophétie porte une profonde réalité. Nous abordons 2008. 5 ans exactement nous sépare de cette date. 5 comme les 5 éléments, les éléments constitutifs de la nature. Comme si 2008 était le début de la matérialisation des nouvelles énergies, la mise en action de nos projets et de nos rêves. 2008 c'est aussi 1 en numérologie (2 + 8 = 10 = 1). C'est à dire un nouveau cycle numérologique qui commence. C'est donc une date très importante. Vos voeux prendront pour 2008 une dimension particulière. Pensez à votre développement, à votre rêve, à votre prospérité... En Chine le 8 est le chiffre porte bonheur (c'est pourquoi les jeux olympiques commenceront à Pékin le 08/08/08).
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 11:12
Excellente conférence d’Alexandre LUCAS (début)

Pour connaître ses activités :
http://www.bien-et-bio.com/infopratique/lucas-developpement-personnel.htm


« Avoir des projets et les réaliser »
 
 
Chacun est l’artisan de sa vie, chacun de nous créé sa réalité… aussi il est intéressant de se poser la question « Quel sens je donne à ma vie ? ». Ce qui est certain, c’est qu’en décidant de vivre dans la sérénité et l’harmonie et bien la vie va nous donner tout ce dont on a besoin… et on constate que la vie est toujours généreuse pour les personnes qui ont des projets généreux et justes… et il est important de réaliser tout ce que l’on fait avec grandeur et beauté…
 
Il est intéressant de se poser les questions suivantes :
-         « Quelle vie je souhaite vivre ? » : on s’aperçoit que très peu de personnes savent vraiment répondre à cette question
-         « Qu’est ce que je désire vraiment vivre ? » : très souvent, les personnes répondent en disant ce qu’elles ne veulent pas vivre, mais il faut savoir que lorsqu’on dit ce qu’on ne veut pas vivre et bien c’est justement cela que l’on va vivre… parce que le cerveau ne retient pas les négations, ainsi si on dit « Je ne veux surtout pas être malade » et bien vous serez malade…Donc, il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas, mais toujours s’appliquer à dire ce que l’on veut… Donc, il faut définir avec précision ce qu’on a envie de vivre… Si on veut vraiment avoir une vie agréable et bien Alexandre Lucas nous invite à définir avec précision ce que nous voulons au niveau personnel, affectif, relationnel, professionnel, financier, spirituel, santé…
 
Certaines personnes ont l’impression de subir les évènements et disent : « Moi, je n’ai jamais de chance, je suis né sous une mauvaise étoile, le bonheur c’est pour les autres »… mais on n’a pas à subir les évènements et si on subit les évènements, c’est qu’on la librement consenti. Les autres ne sont pas responsables de ce qui nous arrive, mais on est responsable soi-même à 100 % de ce qui nous arrive (les bonnes comme les mauvaises choses)… mais on n’est pas coupable. La culpabilité, c’est un manque d’amour vis-à-vis de soi… Le fait d’être responsable à 100 % de ce qui nous arrive nous oblige à chaque difficulté à s’interroger sur notre comportement, sur ce qu’on a dit, fait, penser, ainsi que sur les actes qu’on avait ou n’avait pas posé… c’est donc une remise en cause permanente par rapport à ce qui nous arrive… et on ne peut plus être dans l’accusation…
 
A noter qu’on peut faire quelque chose, croire qu’on est à sa juste place et en réalité ne pas y être… et quand on n’est pas à sa juste place et bien en général, on met tout en place (inconsciemment) pour aller à l’échec…
 
Il faut prendre sa vie en main et prendre toutes ses responsabilités, mais pour prendre ses responsabilités, il est important de définir un projet de vie global, c’est-à-dire qu’il faut se poser la question suivante : « Qu’est ce que j’ai envie de vivre jusqu’à la fin de ma vie ? », il faut savoir que cela peut se modifier au fil du temps, mais c’est important de le définir à un moment donné… « Est-ce qu’on a envie de connaître le bonheur, la joie et la réussite ? », la réponse semble évidente, et pourtant beaucoup de personnes ne sont pas prêtes pour connaître la joie et le bonheur, parce que pour connaître le bonheur et la joie, il faut régler le passé et accepter notre mission… et curieusement beaucoup de personnes préfèrent continuer à vivre dans la souffrance et les difficultés plutôt que de se remettre en cause… parce qu’elles préfèrent rester dans une difficulté qu’elles connaissent bien, qu’elles arrivent plus ou moins à gérer, plutôt que d’aller vers l’inconnu pour connaître le bonheur…
 
Dans l’inconscient collectif, le bonheur ne peut être qu’éphèmère et cela ne peut pas durer tout le temps…. cela est dû à la religion et même si on n’adhère pas à une religion particulière et bien c’est profondément ancré au niveau cellulaire….
 
Par rapport au professionnel : Est-ce que l’on fait un travail purement alimentaire ou bien exerce-ton un métier où on s’épanouit totalement et où l’aspect financier est le résultat de notre épanouissement ? C’est l’objectif à atteindre…. Notre profession doit être un plaisir… On s’aperçoit que beaucoup de personnes ne croient pas dans leurs possibilités, beaucoup sont éloignées aussi de leurs capacités, en clair, elles vivent en sous-régime, elles ne donnent pas ce qu’elles pourraient donner, parce qu’elles ne croient pas non plus en elles… alors que tout le monde a des possibilités fantastiques et tout le monde a la possibilité de s’épanouir…
 
Au niveau financier : Est-ce que l’on croit que le monde est limité sur le plan financier ou est-ce que l’on croit à l’abondance de l’Univers ? A noter que pour beaucoup de personnes qui sont dans une démarche spirituelle, le côté matériel et financier est secondaire… mais on constate que se sont aussi ces personnes qui ont le plus de problème au niveau financier… Il faut savoir que c’est souvent par l’aspect financier qu’on fait l’évolution la plus importante sur le plan spirituel, parce que c’est ce qui est le plus improbable… L’énergie financière est une énergie aussi belle que les autres… A chaque fois qu’on est conditionné par l’argent, cela veut dire que notre maître, c’est l’argent… qu’on le veuille ou non… Alors que si on est dans une démarche spirituelle et bien on sait vraiment à ce moment là que si on est à sa juste place, si on va vers ce qui nous correspond vraiment et bien l’argent est toujours au rendez-vous… aussi si on dit qu’on ne peut pas changer de travail à cause de l’argent, et bien cela veut dire qu’on n’est pas dans une démarche spirituelle…
 
A noter que la crise économique, c’est le résultat d’une crise des consciences et pas autre chose…
 
Il faut se poser la question suivante : « Où est-ce que j’en suis par rapport à la spiritualité ? »… Est-ce qu’on développe une spiritualité pour être dans l’illusion ou bien est-ce qu’on veut faire la véritable expérience de la foi … on constate que beaucoup de personnes parlent de spiritualité, mais peu de personne la vive… or il ne nous est pas demandé de parler de spiritualité, mais il nous est demandé de le démontrer à travers le quotidien… et si on n’est pas capable de le démontrer dans le quotidien, et bien il faut arrêter de faire une démarche spirituelle…
 
Quand on est jeune, notre projet de vie sera peut-être plus matériel, alors que plus on va avancer en âge et bien plus on va peut-être avoir un projet de vie spirituel, tourné vers l’humain…
 
Il faut s’assurer aussi que notre projet de vie soit en harmonie avec nous, parce qu’on ne pourra réussir que si notre projet est en harmonie avec nous…. On ne doit pas par exemple faire un projet pour en mettre plein la vue aux autres… Les projets montés avec l’Ego sont voués à l’échec… Les projets, qu’ils soient matériel, affectif, professionnel, spirituel, doivent toujours nous permettre d’évoluer et de faire des expériences… car on est venu sur terre pour faire une quantité d’expériences, pour développer la confiance, et dépasser des peurs… donc dépasser nos limitations et faire l’expérience de la dimension spirituelle dans notre vie… Il faut aussi s’assurer que le projet que l’on a correspond à notre plan de vie, à notre mission… parce qu’on peut croire que quelque chose est bon pour nous et pourtant parfois ça ne correspond pas à notre plan de vie… auquel cas, on va forcément rencontrer des difficultés…
 
Dans la programmation mentale, il y a 3 choses à faire :
-         Répéter souvent la même chose : « J’ai une belle maison avec un grand jardin ». Démarche de répétition qu’on doit faire régulièrement.
-         Visualisation : on a observé que le cerveau n’enregistre pas les paroles, mais les images, d’où il est important de visualiser ce que l’on veut… Aussi, l’objectif de la programmation, de l’écriture et de la préparation par rapport au projet, c’est de s’assurer que cela provoque dans notre tête la bonne image… C’est pour cela qu’il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas…. Pour faciliter la visualisation, on peut faire des montages : photo de la voiture que l’on souhaite, photo d’une maison comme on souhaite, photo d’un compagnon comme on le souhaite…
-         Ecriture : c’est une technique très, très puissante aussi…
Ensuite, une fois qu’on a défini notre projet, qu’on a fait notre démarche de visualisation et de programmation et bien, il faut commencer à lâcher-prise… Par exemple, pour des projets importants, on considère qu’après 21 jours de programmation, le cerveau l’a enregistré… et donc on arrête la programmation, mais il faut continuer à visualiser…. Il est important de lâcher-prise pour permettre à des éléments nouveaux d’arriver, parce que s’il y a une obsession, on peut bloquer la situation… C’est là où doit intervenir la phrase « Ou ce qu’il y a de mieux pour moi ». Et en fait, peut-être que ce qui va se présenter va nous conduire vers quelque chose qu’on n’avait pas imaginé…
 
En nous toutes les indications sont présentes et si on est à l’écoute de ce qui vient du cœur, et bien le chemin nous sera indiqué, mais on sera invité à certains moments de notre vie à aller vers l’inconnu… alors allons nous oser aller vers l’inconnu…. La vie est toujours généreuse pour les gens qui acceptent d’aller vers l’inconnu… or, en général, en tant qu’être humain, on recherche la sécurité… on veut bien bouger, mais on veut savoir avant de partir où on va atterrir…
 
Il faut oser aller vers l’inconnu, car tant qu’on recherche la sécurité financière, affective, professionnelle… et bien on se retrouvera dans une situation d’insécurité, de malaise et de mal-être… alors que si on accepte d’aller vers l’inconnu et bien on trouvera la sécurité…
Il faut aller vers quelque chose dont on ne connaît pas l’aboutissement et c’est là qu’on va véritablement connaître le bonheur, le véritable épanouissement… Et là, on va voir qu’on va recevoir des messages par différents biais : rencontres, lectures, TV, radio, pub, conférences…
Toutes les indications sont présentes en nous, et si on est à l’écoute de tout ce qui vient du cœur, et bien le chemin nous sera indiqué…. La vie est toujours généreuse pour les gens qui acceptent d’aller vers l’inconnu…
 
Si on a un blocage important dans notre vie (on n’arrive pas à rencontrer un compagnon, on ne trouve pas sa voie professionnelle…), cela est certainement dû à un événement de notre passé qu’on ne connaît pas, qu’on ne comprend pas… et bien, il faut demander à notre corps qu’il nous libère de ce passé, qu’il nous donne la compréhension des choses et on va voir par exemple une émission de TV où on va parler d’un enfant ou d’une maman qui a eu un vécu particulier avec un enfant et cela va nous prendre au niveau du plexus, on va être vraiment touché… cela veut dire que dans le film, on est en train de nous raconter notre histoire… Donc, cela veut dire qu’à chaque fois qu’on est interpellé par un visage, une attitude… cela veut dire qu’on est en train de nous dire quelque chose de particulier qui a un lien avec notre projet ou avec notre enfance et en libérant notre enfance, on va aussi permettre à nos projets de se réaliser…
 
On peut avoir un projet bien défini, faire une bonne programmation, une bonne visualisation et pourtant il est possible que les projets n’aboutissent pas… En effet, il peut y avoir d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte et notamment les lois de la vie… L’Univers est géré par des lois universelles, elles sont immuables, c’est-à-dire qu’on ne peut pas les changer… Elles ont toujours exister, elles existeront toujours et s’appliquent à tout être humain… Ce sont notamment « Les lois de cause à effet »… Tout ce que l’on a semé, on le récolte… Tout ce qui est en harmonie avec la vie va être porté par ses lois, par l’énergie de la vie et tout ce qui est contraire à l’énergie universelle va provoquer des difficultés… Donc, cela veut dire qu’il est essentiel d’être clair avec soi-même… Aussi, si on veut que les projets réussissent, il est essentiel de supprimer les disharmonies dans notre vie : on a choisi nos parents, on a choisi notre passé et tant qu’on va refuser notre passé, tant qu’on va être en opposition avec notre père et notre mère, on ne pourra pas réussir notre vie et connaître le bonheur pleinement…
Aussi, Alexandre Lucas nous invite à accepter notre passé sans condition quel que soit ce passé, qu’il ait été agréable ou désagréable… Il nous invite à remercier nos parents pour ce qu’ils nous ont fait vivre, il faut remercier aussi les personnes qui nous ont dérangées dans la vie, parce que tout ce qu’elles nous ont proposé était juste (mais pas forcément agréable), il n’y a pas eu d’erreur… Si vous acceptez votre passé, si vous acceptez de regarder vos ombres et bien vous allez découvrir des trésors…
 
A noter que si on n’a pas fait une démarche de nettoyage, on doit revivre ce qu’on a fait subir aux autres…
 
Il faut accepter notre passé sans condition… les bonnes comme les mauvaises expériences.
 
Il faut savoir qu’on ne pardonne jamais à quelqu’un (sauf si la personne nous le demande), par contre on se pardonne à soi d’en avoir voulu à quelqu’un, car quand on pardonne à quelqu’un, cela veut dire qu’on la considère responsable, or on sait qu’on est responsable soi-même à 100 % de notre vie…
 
Plus on se libère de notre passé, et plus on va aller vers des choses positives…
 
Si on continue à en vouloir à notre père par exemple et bien on va s’attirer un compagnon qui va ressembler étrangement à notre père…
 
Tant qu’on n’a pas compris qu’on a choisi notre passé, et bien, la vie va nous ramener cela sur le tapis… On ne peut pas passer à travers…
 
Quand on veut quelque chose, il faut être positif et actif… Etre positif ne suffit pas, c’est dans l’action qu’on est guidé… Les gens qui réussissent sont des gens qui posent des actes et qui sont clairs dans ce qu’ils veulent.
 
Plus on remercie pour ce que l’on reçoit (chants d’oiseaux, rayon de soleil…), plus la vie va nous donner… Plus on va remercier pour ce que nous avons et plus la vie va nous donner et plus on va se plaindre parce qu’on n’a pas assez et bien le peu que l’on a nous sera enlevé…
 
Quand on est dans une démarche spirituelle et qu’on est dans le manque, on est dans l’erreur puisque l’Univers est abondance… On est toujours invité à aller vers l’abondance, l’excellence, la beauté, la joie…
 
On devient ce que l’on regarde… Cela veut dire que si on regarde la beauté, le positif… et bien on ira vers le meilleur… Alors que plus on regarde nos difficultés et plus on plonge dans nos difficultés…
 
Chacun est l’artisan de sa vie, c’est nous qui créons notre réalité…
 
En décidant de vivre dans la sérénité et l’harmonie, la vie va nous donner tout ce dont nous avons besoin… La vie est toujours généreuse pour les personnes qui ont des projets généreux et justes… Il faut réaliser tout ce que l’on fait avec grandeur et beauté…
 
Il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas vivre, parce que c’est justement cela que l’on va vivre… parce que le cerveau ne retient pas les négations…. Donc, il faut bien s’appliquer à dire ce que l’on veut…
 
On n’a pas à subir les évènements et si on les subit, c’est qu’on l’a librement consenti… Ce ne sont pas les autres qui sont responsables de ce qui nous arrive, mais on est soi-même responsable à 100 % de ce qui nous arrive… mais on n’est pas coupable. La culpabilité, c’est un manque d’amour vis-à-vis de soi….
 
Pour connaître le bonheur et la joie dans la vie, il faut régler notre passé et accepter notre mission…
 
Attention, dans la vie, il ne nous est pas demandé de parler de spiritualité, mais de vivre la spiritualité, aussi si on fait une démarche spirituelle sans concrétisation et bien on va avoir des problèmes… Quand on fait une démarche spirituelle, la vie va nous tester… elle va voir si on est cohérent… La vie nous demande d’être cohérent, intègre et responsable… Or, justement on est dans une société de déresponsabilisation et pour que les gens se responsabilisent, il faut que chacun de nous se responsabilise, et on constate que lorsqu’on se responsabilise, les gens autour de nous se responsabilisent… 
(...)
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 20:51
Vous rendez vous compte que nous sommes les héritiers d’un processus, l’avènement de la vie, qui a débuté il y a 3,5 milliards d’années… ? je ne sais pas vous, mais moi ça me donne le vertige ! Lorsqu’on réalise que l’homme est aujourd’hui dans une position, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité où il doit faire un choix conscient quant à son avenir, qui sera écologique ou qui ne sera pas. On sait bien qu’on ne peut pas continuer comme ça, les ressources de la terre, notamment fossiles, ne sont pas infinies, le climat se réchauffe à la vitesse grand V, l’homme est bel et bien placé devant un choix décisif.  eclipse-soleil-31mai2003.jpg
 
Mais si on continu la réflexion, on doit de se rappeler que tout a un sens en ce monde. La création entière a un sens, et a été depuis toujours, soumis aux lois de l’adaptation et de l’équilibre. La nature, sans l’homme, a fonctionnée dans un équilibre parfait, notamment avec son système d’autorégulation (proie - prédateur), à travers une évolution fascinante qui a vu l’adaptation du règne végétal au monde animal (la pollinisation par les insectes par exemple) et sans doute du règne animal au règne humain si l’on ose cette distinction. 
L’homme fait-il parti de la nature ? ou est il un accident, qui a vu un jour par hasard, une espèce de primate accéder à l’intelligence et sortir du lot ?
Difficile de répondre. Le plus logique serait de répondre tout de suite « et bien sûr que l’homme fait parti de la nature, puisqu’il en est issu » ! Et puis tous les esprit religieux vous dirons que c’est Dieu qui a tout organisé et que c’est en lui qu’il faut chercher la réponse. Très bien, comme tout le monde j’ai mes interrogations métaphysiques… mais cela n’empêche pas que nous somme toujours les héritiers de 3,5 milliards d’années, et que le temps presse… 
Et bien pourquoi n’utiliserions nous pas la logique ? Oui, si il y a toujours eu dans la nature les ressources d’une adaptation parfaite, et bien on peut parier qu’il en va de même pour le genre humain, non ? N’y a-t-il pas quelque chose de prévu en lui, qui fera que, finalement, il trouvera le moyen de s’adapter ou de s’autoréguler ? C’est d’ailleurs la réaction que, spontanément, beaucoup de gens ont : oh l’homme trouvera bien d’une manière ou d’une autre une solution...
 
Donc quelque chose serait prévu, mais alors quoi ? Certains parlent de kundalini, cette énergie divine cachée au plus profond de notre être, et qui serait capable de nous "connecter", d’autres parlent d’inconscient collectif, auquel nous serions tous reliés et qui portera l’ensemble des Hommes à un niveau de conscience supérieur. D’autres encore soutiennent qu’une intervention extra-terrestre sera nécessaire…. ou alors que le monde va disparaître ! Etc, je dois en oublier.
Bien. Et vous qu’en pensez vous ?
Pour ma part, les 2 premières propositions me semblent correspondre le mieux à mon expérience et à ce que je crois. La kundalini, oui, c’est une véritable grâce, qui procure un état intérieur ineffable et indescriptible. Silence intérieur, pur désir et pure bonté. Je l’ai connue et il est possible qu’elle puisse être « contagieuse ». L’inconscient collectif, oui, je pense que l’on peut tous constater et ressentir qu’une nouvelle dimension s’ouvre depuis quelques années, qui devient de plus en plus ‘consciente’ précisément. Alors oui je garde l’espoir dans le genre humain. Je nature-fleur.jpgcrois même que notre époque est la plus passionnante que l'on ait jamais connue, qui va être celle d’un chamboulement sans précédent et celle de la réalisation progressive de beaucoup d’anciens rêves et d’anciens mythes, celle de découvertes fantastiques qui permettront l’accès à de nouvelles énergies. L’hydrogène fait probablement parti de celles-ci, mais je reste persuadé qu’il y a des procédés qui ont été découverts mais qui restent pour l’instant non exploités. Mais lesquels, et jusqu’à quand ?
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 10:01

Lieux de conférences parisiens:

http://lescentciels.free.fr/  : ça a longtemps été mon QG, et j'y vais à coup sûr lorsque Jodorowsky vient. Voir notamment les "R'de thé"

Librairie La Cornaline. 62 rue Saint Lazare Tel  01 48 74 28 80 ; librairie.cornaline@wanadoo.fr : intervenants très intéressants

http://www.luniversdesther.com/ dans le marais, superbe lieu - partenaire des éditions Le Souffle d'Or. Esther est une femme en or.... mais ne lui dites pas svp :-)

http://www.forum104.org/  nombreuses conférences : pour avoir l'agenda exact et complet il faut se rendre sur place

http://www.lentrepot.fr/httpdocs/conferences02.asp  nombreuses soirées proposées dont certaines de développement personnel.

http://www.tempsducorps.asso.fr/accueil.php Les temps du corps, cultures et techniques asiatiques à Paris

Les miroirs de l'âme : http://www.lesmiroirsdelame.com/ divers activités de développement personnel ; salle à l'étage, très agréable

 

Les Cafés : grand succès pour ce nouveau mode d'échanges

 - L'excellent Café de l'amour, qui fait intervenir des personnes connus et des thérapeutes, autour de couple et amour  : http://cafedelamour.blogspirit.com/ 

- Café des créatifs culturels : http://www.ise-formation.com/html/01_contenu.php?ID_menu=14003

 - Cafés-psycho : http://pascalcourty.free.fr/cafe-psycho.htm ; http://www.unpsy.fr/cafepsycho.html

 - Le Bar sans nom, 49 rue de Lappe : tous les mardis soirs : tarots, élèves de Jodorowsky

 

Les salons : cf http://www.spas-expo.com/ et http://www.vivez-nature.com/

Evènements liés à l'Orient : http://www.chenmen.com/culture_chinoise/evenements.htm

N'oublions pas la Radio ici et maintenant : http://nseo.com/ARIM952/indexfr.htm

et UNESCO : http://events.unesco.org/

 

 

 

 

 

Associations et enseignements

 

 L'Université du symbole : http://universite.dusymbole.free.fr/01fr.html 

  http://www.institut-bernard-chaumeil.fr/ Bernard Chaumeil et la thérapie des archétypes : consiste à rendre consciente l'expérience individuelle et les souffrances qui en découlent.
Elle associe cette prise de conscience à l'histoire familiale et collective. Elle donne un sens au vécu et permet d'aider à libérer la masse émotionnelle et mémorielle qui asphyxie nos corps du physique aux subtils.

http://www.productionscoeur.com/ Guy Corneau, Thomas d'Ensambourg, Marie Lise Labonté. Guy Corneau n'est plus à présenter, psychanalyste éclairé, auteur à succès, notamment Victime des autres, bourreau de soi-même, il est pour moi comme le successeur de C. G. Jung. Cf mon article sur les groupes de parole.

http://www.jardindidees.org/ Didier Dumas (Sans père et sans parole, Hachette) et son équipe ; travail sur le transgénérationnel, le chamanisme, etc...

 Les constellations familiales, animées par JC Benas : http://www.constellation-familiale.org/  Les constellations familiales, créées par l'allemand Bert Hellinger aident à se libérer de comportements ou d'évènements répétitifs, de sentiments ou symtômes qui dérangent notre vie, de caractère transgénéalogique.

 Idées Psy : http://www.ideepsy.org/ : des conférenciers de renom viennent sur des sujets de développement ; passionnant. Cette association est animée par Jacques Revah, qui est un proche du psychiatre Pierre Coret, directeur de "Savoir psy". Le hasard veut que Pierre Coret est le premier et (presque) seul psychiatre que j'ai consulté dans ma vie. Il m'avait aiguillé vers des psychothérapeutes qu'il jugeait bon pour moi. C'est ainsi que j'ai fait un bout de chemin avec Philippe Beurdeley, avec qui j'ai eu une belle expérience, que je raconterai bientôt.

Arouna Lipschitz : rencontre avec la Voix de l'amoureux - Ethique et Art de la relation : un samedi matin par mois, cf http://www.v2lam.fr/site/agenda.php#3   cf mon article

Le rire à paris de la merveilleuse Françoise : http://www.rire-a-paris.com/include/home.php  Si vous voulez passer de grands moments, voici l'adresse toute indiquée


Associations
Mont Thabor et Myriam-Salomé : sujets plus spirituels ; conférences et séminaires ; renseignements : Léonore Gottwald 30 rue Claude Lorrain 75016 Paris 01 47 43 95 04 ; on trouve le programme au Forum 104

A Cergy, association présence et langages, qui invite des conférenciers de renom : http://www.presence-et-langages.org/ 

 

Annuaires et conférences :  http://agirpoursasante.free.fr/pages/pro1.html

http://www.terre-inipi.com/   et   http://www.spiritsoleil.com/ 

http://www.biovert.com/agenda/sept05.html

 http://www.mieux-etre.org/interactif/rubrique.php3?id_rubrique=26  site belge

 

 

 La Kabbale : comment rencontrer un enseignement profond, juste et structurant

http://www.marcalainouaknin.com/NEW/site.html  Un des grand lettré français du judaïsme, spécialiste de la Kabbale ; passionnant, inspirant, structurant.

http://virya.free.fr/  Spécialiste de la Kabbale ; travail également sur l'influence généalogique des noms avec Gérard Athias

http://www.patricklevy.com/ Auteur et conférencier 

Les lettres hébraïques, de Marie Elia (auteur de Rencontres avec la splendeur). Très enrichissant. Vous pouvez lui demander son programme à : marie-elia@noos.fr. Vous pouvez visionner les lettres hébraïques sur http://www.eternelpresent.ch/lettres_hebraiques.html 

 

 Décodage biologique :  voici les sites : surveiller les dates de conférences

http://www.decodagebio.net/ Béatrice Roucayrol, que je viens écouter chaque mois au Forum 104 à Paris car elle correspond à mon besoin actuel

http://www.lessymboles.com/frame_accueil.htm Olivier Soulier, médecin, formateur, approche du symbolisme des aliments et saveurs, passionnant

http://www.idebio.com/index.swf Ecole de Salomon Sellam, auteur des "classiques" du biodécodage (de même que Christian Flèche)

http://www.shiatsu-institut.fr/michel-odoul.htm : auteur à succés ; assez froid

http://www.kinebio.com/ Philippe Bertholon, la métakinésiologie (enseigne dans l'école de S Sellam)

http://www.biodecodage.com Christian Flèche, pédagogue, auteur, formateur

http://www.athias.net Gérard Athias, synthèse avec la tarologie et la psychogénéalogie, auteur, formateur

http://www.biologie-totale.org Claude Sabbah, le pionnier  
(Remarque : on attribue la paternité principale à Ryke Geerd Hamer (la "médecine nouvelle allemande") qui est considéré comme ayant une attitude extrémiste vis à vis de la médecine conventionnelle, ce qui lui coûte l'interdiction d'exercer). J'ai précisé "principale" car le Dr Claude Sabbah a compilé de très nombreuses autres études pour l'élaboration de son enseignement ; de plus il s'agit d'une discipline en constante évolution.
 

http://www.chantalrialland.com/ : spécialiste en psychogénéalogie ; a étudié avec A. Jodorowsky ; elle vit actuellement à New York.

http://claudine.corti.free.fr/ : chiropracticienne, travail sur le corprorel et la psychogénéalogie. Auteur entre autre de Plein le dos de cette famille ; elle consulte à Maisons Alfort (94).

N'oublions pas nos quebecoises

http://www.metamedecine.com/Fr/Accueil.asp  Claudia Rainville (Québec) ; cf mon article précédent ; 
et la pionnière Lise Bourbeau : http://www.ecoutetoncorps.com/index.html

Annuaire décodage bio : http://www.alasanteglobale.com/conf.html

signalons aussi :

http://www.lequadrant.com/ Serge Fitz et la médecine écologique, radiesthésie

  

Ceux qui cherchent un thérapeute énergéticien, qui soigne aussi en biodécodage, je leur conseille Georges REMY (Meudon) :  06 63 28 82 19  (c'est un proche de Michel Dogna)

 

Décodage prénatal : aller à la source, replonger à notre naissance

http://www.claude-imbert.com/ Dr Claude Imbert et la sophro-analyse ; une des pionnière. Auteur de nombreux ouvrages de développement.

http://perso.orange.fr/bioanalogie/ Jean Philippe Brébion ; travail passionnnant et efficace sur les "empreintes de naissance".

http://www.artas.org/historique.asp  Bernard Montaud et la psychologie nucléaire

 

Astrologie

http://www.fdaf.org/

Les astrologues qui ont fait un travail de synthèse remarquable :

Bernard DUBOIS astrologie et biodécodage : 06 85 75 87 56 

Jacky ALAÏZ  synthèse systémique : 06 22 43 28 20                                

Repost 0
Published by CHRISTOPHE - dans clesdevie
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 21:20

Je souhaite relater aujourd'hui 2 séances de kinésiologie, séances qui ont été parmi celles qui m'ont le plus aidé au début de mon parcours de développement personnel en 2004. 
La première a du avoir lieu fin 2004, à l'issu d'une psychothérapie de plusieurs mois. Cette psychothérapie m'a aidé à comprendre ce qui arrivait dans ma vie à ce moment là, en particulier dans ma vie conjugale. Ce psy m'avait d'ailleurs été indiqué par le psychiatre Pierre Coret (Bd Sébastopol à Paris), également chercheur en Homéopathie et directeur d'une école de psychothérapie (et de l'association que je fréquente actuellement : Idée psy). C'était la première fois que je consultais un psy. C'était une première pour moi, et certainement la 1ère pierre de ma sortie d'une longue période de dépendance et du "jeu de la victime".

Mon psychothérapeute, donc, venait de suivre une formation en kinésio, de plus une kinésiologie enrichie du décodage biologique : la méta-kiné-biologie (http://www.kinebio.com/) donc d'autant plus efficace. Et je dois dire que ce fut une séance pour laquelle il y a eu "un avant" et "un après". La kinésio est faite ainsi qu'il existe un certain protocole afin d'aller chercher le trauma et le déséquilibre énergétique  cristalisé à un moment de notre passé. C'est un peu le même principe que la radiesthésie, mais en utilisant directement le test musculaire de la personne, souvent à l'aide du bras. kinesiologie.jpg
Ce jour là nous sommes parti à la rencontre de mon enfant intérieur. Celui qui était resté bloqué à un moment donné de son développement et vivait encore ce blocage tel quel. Je pense que c'était là l'explication de mon extrême sensibilité. 
Nous avons fait une "régression" dans mon passé et on a pu déterminé que mon trauma datait de l'âge de 4 ans précisément : au moment où j'ai été hué et humilié en public dans le réfectoire de la maternelle, évènement qui venait de plus concluer une période pénible pour moi suite au déménagement de notre famille. 
J'ai littéralement fondu en larme à ce moment là et n'ai pas pu m'arrêtre pendant bien 5 minutes. J'ai alors pris mon enfant intérieur dans les bras, je l'ai rassuré, lui ai dit que je l'aimais et que je lui restais disponible. Cela a été une expérience très forte pour moi. 
Dès le lendemain je me sentais différent et je percevais une diminution de mon hyper-sensibilité et hyper-réactivité. J'ai donc une très bonne opinion de cette thérapie.

C'est pourquoi tous les membres de ma famille ont eu des séances de kinésiologie, et j'en ai eu moi-même d'autres. Mais je dois dire que le thérapeute est primordial et que je n'ai pas toujours été satisfait des autres séances. Une autre séance a été très forte, avec un pic-1.gifkinésithérapeute possédant une longue expérience en kinésio et en médecine chinoise, son cabinet est à Clichy sous bois - plateau. Ce thérapeute également m'a marqué, malgré le fait que je n'ai eu qu'une séance avec lui, mais quelle séance ! nous avons travaillé sur l'emprise maternelle... et sur le peu de travail d'introspection que je fourni :  j'ai été invité à me faire face, mais littéralement : à me regarder en face, dans une glace... cela m'a fait un bien fou... et je me suis aperçu que ce n'était pas facile du tout... c'est peu de temps après cela que j'ai compris que je ne m'aimais pas vraiment... tout simplement si on peut dire, mais en fait, quel challenge ! un des plus monumentaux qui soit...  

Cependant je suis très sensible de nature. Cela m'a d'ailleurs frappé cet été lorsque je suis tombé sur une photo d'école de moi à l'âge de 6 ou 7 ans : on décèle un enfant vraiment très sensible et attachant. Ce que je porte toujours au fond de moi et qui est mon côté artiste et puéril...
 

Guérison
Toujours concernant la kinésiologie, une expérience récente m'a impressionnée : celle de mon amie Jocelyne, ma "co-équipière" des conférences parisiennes :-)  A l'issu d'une longue période de consultations, en kinésiologie mais aussi en décodage biologique, Jocelyne a fini par retrouver le sens de l'odorat, qu'elle n'avait jamais eu, ou perdu très jeune. Oui c'est un vrai évènement, un petit miracle. Aujourd'hui Jocelyne doit ré-apprivoiser son sens olfactif, et ce n'est pas si facile, nous a-t-elle confié... toute une rééducation à faire.

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 09:13
Dan Millman, auteur du roman initiatique et partiellement autobiographique Le guerrier pacifique, m'a beaucoup apporté. Lire les livres de Dan Millman c'est commencer soi-même un chemin initiatique. Son style touche directement le coeur et on sent combien c'est du vécu. Son message est juste et inspirant. La manière dont il rencontre "Socrate" puis la chamane d'Hawaï est porteur d'une vérité qui touche nos propres rêves et peut être nos propres mémoires enfouis. Toute la saga est construite autour de son emblematique personnage Socrates, personnifiant le mentor que chacun voudrait avoir.

Ancien champion de gymnastique, il a enseigné dans les facultés de diverses universités : Stanford University, Oberlin College et University of California. Dan Millman a marqué de très nombreuses personnes dans le monde par son talent et sa vision. Depuis plus de 25 ans, il a formé des gens travaillant dans des secteurs les plus variés, entre autres des professionnels de la santé, des éducateurs et d'autres spécialistes oeuvrant dans les domaines du potentiel humain et de la croissance spirituelle. Marié, père de famille et grand-père, Dan Millman écrit toujours, donne des conférences et vit avec sa famille dans le nord de la Californie.

Le voyage sacré du guerrier pacifique
est un livre qu'on peut relire régulièrement. Les lois de l'esprit est un condensé où il expose de façon très belle les lois universelles auxquelles nous sommes tous "soumis" et que nous devons travailler, certaines plus que d'autres en fonction de notre chemin de vie : cf son incontournable livre sur la numérologie : Votre chemin de vie (éditions du Roseau (Quebec). Dan Millman qui a un article dans Wikipedia, a aussi un site et édite une newsletter :
http://www.danmillman.com/ avec des videos dans "Watch and listen".
Un film est sorti récemment :
http://www.apple.com/trailers/universal/peacefulwarrior/small.html


Extraits de Les lois de l'Esprit

La loi des choix : se réapproprier notre pouvoir

Le libre arbitre est une grande responsabilité qui représente à la fois un fardeau et un bienfait : le choix est entre nos mains. Et notre futur dépend en grande partie des choix que nous faisons dans le présent. Même si nous n'avons pas toujours le contrôle sur les circonstances de notre vie, nous avons la capacité de choisir nos réactions face aux évènements qui se présentent. En nous réappropriant le pouvoir de choisir, nous trouvons le courage de vivre totalement dans ce monde.

La lois de la méthode : prendre la vie un jour à la fois

la méthode transforme n'importe quel chemin de vie en une série de petites étapes qui, atteintes l'une après l'autre, conduisent vers n'importe quel but. La méthode transcende le temps, enseigne la patience et repose sur les bases solides d'une préparation minutieuse. Elle est l'expression de la confiance dans l'épanouissement de notre potentiel.

citation : "lorsque la discipline et la patience font équipe, elles forment une troisième entité, la persévérance, qui supporte tous les hauts et les bas et permet de mener à bien toutes les intentions.

La loi de la présence : vivre dans l'instant présent

Le temps est un grand paradoxe car il s'étire entre un passé et un futur qui ne sont pas réels, sauf dans notre esprit. Le concept du temps est une convention intellectuelle et linguistique, une convention sociale. Mais la vérité profonde, c'est que nous disposons que de l'instant présent.

La loi de la compassion : s'éveiller à l'humanité en nous

L'univers de nous juge pas : il met à notre disposition diverses possibilités que nous devons peser, dont nous devons subir les conséquences et dont nous tirerons des leçons en observant la loi de cause à effet. Faire preuve de compassion, c'est reconnaître que nous faisons du mieux que nous pouvons dans le cadre limité de nos croyances et de nos capacités du moment.

La loi de la foi : avoir confiance en l'esprit

La foi est ce qui nous relie directement à la sagesse universelle. Elle nous rappelle que nous en savons plus que ce que nous avons entendu, lu ou appris, qu'il nous suffit de regarder, d'écouter et de nous fier à l'amour et la sagesse de l'Esprit Universel qui est à l'oeuvre en chacun de nous.

La loi des attentes : donner plus d'ampleur à notre réalité

L'énergie suit la pensée. Nous nous dirigeons vers ce que nous imaginons, et non pas au delà. Ce que nous tenons pour acquis, ce à quoi nous nous attendons et ce en quoi nous croyons crée notre expérience et lui donne sa couleur. En dépassant nos croyances les plus profondes quant à ce qui est possible ou pas, nous changeons notre expérience de vie.

La loi de l'intégrité : vivre sa propre vérité

Être intègre, c'est vivre et agir selon la loi universelle et selon notre vision la plus élevée, malgré les impulsions qui nous poussent à faire le contraire. Du plus profond de notre intégrité, nous reconnaissons, acceptons et exprimons notre véritable réalité intérieure, et nous inspirons les autres non pas par des paroles, mais par l'exemple.

La loi de l'action : entrer dans la danse de la vie

Peu importe ce que nous ressentons ou savons, peu importe nos dons ou talents cachés : seule l'action les amènera à se manifester. Nous sommes nombreux à comprendre intellectuellement des concepts comme l'engagement, le courage et l'amour, mais nous ne les connaissons véritablement que lorsque nous les actualisons. L'action nous amène à la compréhension et transforme la connaissance en sagesse.

La loi des cycles : danser au rythme de la nature

Le monde de la nature évolue selon des rythmes, des schémas et des cycles, comme la succession des saisons, le mouvement des étoiles et le flux et le reflux des marées. Les saisons ne se bousculent pas pour se succéder et les nuages ne font pas la course avec le vent dans le ciel : chaque chose arrive à point nommé. Tout croît, décroît et croît encore, comme le mouvement ascendant et descendant des vagues, dans le cycle infini du temps.

La loi du lâcher-prise : accueillir la volonté supérieure

Lâcher prise, c'est accepter cet instant, ce corps et cette vie à bras ouverts. Lâcher prise, c'est ne pas entraver son propre chemin et vivre en accord avec une volonté supérieure qui s'exprime par la sagesse du coeur. Beaucoup qu'une acceptation passive, le lâcher-prise utilise le moindre défi comme outil de croissance spirituelle et de développement de la conscience.

La loi de l'unité : ne pas oublier le lien qui nous unit à tous et à tout.

Nous faisons notre apparition sur Terre comme des êtres distincts ayant des destinées diverses. Mais comme les gouttes de pluie qui chacune et toutes font partie de la mer, nous faisons chacun et tous partie de l'océan de la conscience, du corps divin. Trouvons amour et paix intérieure dans la plus profonde des grandes vérités que nous ne formons qu'une seule et grande famille. Laissons derrière nous bagages de peur, d'envie et de ressentiment. Volons haut dans le ciel sur les ailes de la compréhension pour pénétrer dans le territoire infini de la compassion.



Le guerrier pacifique - le film

Tout commence le jour où il rencontre un personnage énigmatique et un peu surnaturel, Socrates, perché sur le toit d'une station service, proche de son campus universitaire de Berkeley. Socrate, qui semble doué du don de lire dans ses pensées et son coeur, puis d'autres pouvoirs un peu spéciaux,  va rapidement prendre la place de son maître de vie.

 

Grand sportif, il devra un jour affronter une immense épreuve : celle de l'accident. C'est à travers cette épreuve qu'il va prendre conscience que tout est une question de mental. On va suivre son cheminement, peu à peu il lutte contre la fatalité, contre le doute et le découragement. Il s'agit de l'aventure fascinante de conquête de soi.

 

Quelques image du film qui vient d'être réalisé

 

 

 

 

 

 

 




Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 16:11
Il existe d'innombrables enseignements et de nombreux enseignants spirituels de valeur. Je crois que la règle est de toujours s'en tenir à ses propres expériences et au bon sens commun. Je souhaitais partager avec vous quelques enseignements contemporains, qui m'ont intéressés. La frontière avec les enseignements de développement personnel est  très tenue. Disons que certains enseignements sont plus orientés "pratique concrète" que d'autres. 


1) Conversation avec Dieu, de Neale Donald Walsch 
Je mets Walsch dans la spiritualité car tel est présenté son message. Walsch à écrit une  suite de livres qui a enthousiasmé l'Amérique depuis les années 1995 et ont longtemps figuré parmi les best-sellers. Son message a en effet éclairé la vie de beaucoup de personnes : un dialogue prend place entre l'auteur et Dieu lui-même, dans un style un peu prophétique, distillant un enseignement d'une intelligence rare, d'un discernement extraordinaire. Cela convient parfaitement aux personnes plutôt intellectuelles, se posant pleins de questions au sujet du divin et de la vie. 
 Site :
http://www.cwg.org/

Video :


ET LE FILM :



2) Eckhart Tolle : auteur du best-seller Le pouvoir du moment présent. Voici un extrait de cet homme extraordinaire, véritable puits de connaissance et orateur des qualités de la Réalisation spirituelle.
"The enormous power of YES" (english
) :


 3) Atteindre la vacuité : le Zen
Les écrits zen sont parmi ceux qui m'ont le plus marqué, à la fois enseignement et art de vivre, le zen contient tous les ingrédients propres à nourrir subtilement notre "voie du milieu" et surtout à nous rappeler que l'illumination peut se réléver à chaque instant. Un des grands maître de notre époque fut Taisen Deshimaru.
Le temple parisien où enseigna de longues années le célèbre maître Deshimaru : http://www.dojozenparis.com/navigation.html 
  
  4) David Ciussi, un enseignement à suivre pour avancer : http://www.davidciussi.net/  et http://www.efpa.fr/accueil.html

5) Selim Aïssel, un enseignement à la croisée de plusieurs traditions. Un bain de clareté pédagogique ! :
http://www.epag.org/fr/index.htm

6) Pierre Clavien :
http://www.eveildeletre.org/index_nav.php organise des séminaires lors desquels il donne un enseignement très intéressent, et effectue un travail de transmutation et de structuration vibratoire. J'ai des retours très enthousiastes et étonnants.

7) Le yoga : on ne parlera jamais assez des vertus du yoga (ainsi que des arts martiaux internes chinois). Vous pouvez vous procurer auprès de la revue Santé Yoga, l'annuaire du yoga et de l'ayurveda. J'avais aprécié en son temps André Van Lysebeth (http://www.yogavanlysebeth.com/) qui m'avait fait découvrir à l'adolescence les vertus de la respiration (pranayama). Arnaud desjardin a été a promoteur français déterminant des spiritualités.

8) Eric Baret m'a fait récemment une bonne impression (
http://www.bhairava.ws/). Il vient régulièrement à la librairie Les cent ciels.

9) Le renouveau du chamanisme est très significatif d'un monde qui se penche enfin en direction de la "partie immergée de l'iceberg". Le chamanisme authentique, c'est la plongée dans l'ici et maintenant de la transformation intérieure. Un des pionnier fut l'anthropologue Michael Harner (
http://www.shamanism.org/). Mais il existe aujourd'hui une pléiade d'enseignements et de séminaires.

10) En Kabbale, je ne saurais trop recommander l'enseignement sur Paris de Marc-Alain Ouaknin (
http://www.marcalainouaknin.com/NEW/site.html), ainsi que celui de Virya : http://virya.free.fr/
La Kabbale est un très précieux enseignement global, initiateur d'un art de vivre très juste, très structurant, qui tisse des liens passionnants avec certaines sciences, celle  des nombres par exemple.

11) La Science initiatique de Omraam Mikhaël Aïvanhov
Voici un maître d'origine bulgare, qui a dispensé un enseignement vaste et complet, la majeure partie de sa vie en France, dans le var et dans la région parisienne. Arouna Lipschitz est l'auteur qui m'a fait découvrir sa dimension.

12) Je n'oublirais pas le soufisme, la mystique universelle qui plonge ses origines dans l'histoire de l'Islam authentique. Je citerai l'enseignement de Pir Vilayat, un être d'une grande spiritualité, qui a donné un enseignement profond durant de longues années en région parisienne :
L'Universel, siège social situé à Suresnes : http://www.theuniversel.net/
et Zenith Institute , l'association dirigée aujourd'hui par son fils : http://www.zenithinstitute.com/


13) Deux vidéos :

Martin Luther King, I have a dream speech :

Ramana Maharshi, l'immense sage hindou du début du siècle :
Repost 0
Published by CHRIS - dans clesdevie
commenter cet article