Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 10:15

TEXTE DE PROFONDE SAGESSE DE JEAN PHILIPPE BREBION

 

Merci Jean Philippe !

 

LA LOGIQUE DU PROFIT ou CHERCHER SA RICHESSE EN L'AUTRE

Ce mois- ci, nous élargissons notre lecture de l'Evidence du sens à un phénomène de dimension mondiale.

En effet, à la suite du visionnage d'une conférence du Pr. Etienne Chouard et de Myret Zaki qui circule sur Internet, pour cette nouvelle chronique de la Loi du Principe, j'ai eu envie de vous parler d'un phénomène mondial qui nous concerne tous : la crise financière.

Je ne suis pas un expert de la finance ni, encore moins, un investisseur boursier ! Je n'ai, à vrai dire, aucune compétence dans le domaine de l'économie politique et donc, aucun avis « éclairé » à formuler sur ce phénomène. Il n'en reste pas moins que ce que j'ai entendu m'a inévitablement conduit à tenter d'intégrer le Principe de la logique du profit, si répandue dans le monde.

De quoi s'agit-il ?

Lorsqu'elle n'est pas « humainement écologique », la logique du profit se résume, la plupart du temps, à une course permanente au gain personnel, au détriment de l'autre ; en bref, il faut dominer l'autre pour s'approprier sa richesse.

Actuellement, 83 % de la richesse mondiale appartiennent à 10% de la population.

Nous tendons ainsi à ce que toutes les valeurs appartiennent à une seule et même personne ou tout du moins à un seul groupe d'individus, ce qui conduit inévitablement à des crises économiques majeures et récurrentes

Voyons ce que l'on peut en dire, suivant la Loi du Principe :

Faire un profit implique de calculer, raisonner, analyser, ce qui signifie utiliser son mental pour s'enrichir en créant un déséquilibre au détriment de l'autre. Il s'agit donc ici d'une logique de « gagnant-perdant ».

Mais cela signifie surtout que nous allons chercher une richesse à l'extérieur de nous, ce qui signe la prédominance de la matière sur l'esprit.

Tout cela indique que nous considérons que ce qui est à l'extérieur de nous, et que nous ne possédons pas, est un manque à notre bonheur. Or, chaque fois que nous mettons la cause de notre souffrance ou de notre bonheur à l'extérieur de nous-mêmes, nous agissons avec notre mental pour modifier cet extérieur à notre profit.

Dès lors, chaque fois que nous entretenons l'idée d'un manque ou une dépendance à l'extérieur, chaque fois que nous voulons modifier cet extérieur pour assurer notre bonheur, nous agissons de la même façon que les financiers. Nous fonctionnons sur les mêmes lois qu'eux et devenons ainsi tout aussi responsables qu'eux de la spéculation et des dérives boursières.

« Si nous sommes dans la pensée, nous ne sommes pas dans la conscience. »

Chaque fois que nous sommes dans le contrôle, dans l'analyse, nous ne sommes pas dans la conscience : nous restons dans la survie.

Lorsque nous utilisons les calculs, les intentions, pour justifier et ramener quelque chose à notre profit, nous restons dans la dualité, c'est-à-dire dans l'Ere des Poissons, qui était celle de la transmission « verticale », à l'aide de modèles, de maîtres, avec des références extérieures, des buts à atteindre. Ce fonctionnement a eu sa nécessité dans l'évolution humaine, il nous a permis de développer notre mental et de l'utiliser à survivre. En cela, nous n'avons commis aucune faute, tout est parfait : nous sommes vivants !

Mais nous sommes désormais entrés dans une nouvelle Ere d'évolution - l'Ere du Verseau - qui nous invite à vivre le partage - « horizontal » -, la non-dualité, l'écologie humaine du « gagnant-gagnant » ; en d'autres termes, l'Ere de la Conscience.

En résumé, la vision analogique de la logique du profit nous révèle deux points forts :

• Toute la richesse est ramenée à un unique.

• La richesse est à l'extérieur.

Ce faisant, nous donnons la priorité au mental plutôt qu'à la conscience, à la survie plutôt qu'à la vie, à la psychologie plutôt qu'à l'ontologie.

Alors, en quoi, suivant la loi du Principe, cette logique du profit est-elle porteuse d'un Talent Créatif pour nous, humains ?

Son Principe : tout ce qui nous touche, tout ce qui nous séduit, tout ce qui nous anime, tout ce qui nous fait envie, est une richesse extérieure que nous devons révéler à l'intérieur de nous, Être unique que nous sommes.

En quoi ce Principe est-il une loi ontologique de l'humain ?

Dans la vie, nous sommes touchés en permanence soit par des événements qui nous font souffrir, soit par d'autres qui font notre bonheur. Tout cela est à l'extérieur de nous et nous tentons d'agir pour garder le « meilleur » et rejeter le « mauvais ». Or, tant que nous sommes dans la réaction et que nous donnons une valeur positive ou négative aux choses - tant que nous fonctionnons dans la dualité – nous ne faisons que survivre !

Cessons d'analyser, de décomposer, de vouloir comprendre ! Ne cherchons pas à résoudre nos souffrances en cherchant leurs causes à l'extérieur de nous : le temps des causes est révolu !

Dans mon dernier livre, « L'Evidence », j'explique en quoi tout qui est à l'extérieur de nous et qui nous touche exprime à 100% de ce que nous ne savons pas Être.

Alors, intégrons le Principe de la logique du profit en chacun de nous :

Tout ce qui nous touche est le révélateur de notre richesse intérieure et est au service de notre évolution afin de nous permettre de vivre pleinement l'Etre unique que nous sommes : tout est à notre profit !

Cette nouvelle attitude, ce nouveau regard, cette prise de conscience en un mot, peuvent faire cesser la course au profit effrénée que nous connaissons sur cette terre puisque chacun aura ainsi intégré – ou plutôt révélé - toute la richesse de l'univers en lui-même.

De plus en plus de gens semblent prêts à entendre cela, lorsque nous l'évoquons lors des séminaires que j'anime.

Je formule donc le vœu que cette prise de conscience, si importante en cette période de profonds bouleversements au niveau de l'évolution humaine trouve une réelle résonance en chacun.

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 11:55

Voilà c'est le plein été, de quoi profiter à plein poumon de la nature.. j'habite juste à côté d'un charmant parc arboretum, de 11 hectares, en plein coeur de Montfermeil, dans le 93.. merci aux fonds européens qui ont permis son aménagement il y a quelques années.. !

De plus il abrite une biodiversité remarquable (bien expliqué sur le site de l'association des amis du parc arboretum de Montfermeil), pas mal de plantes médicinales (cf les photos ci-après), et de nombreux arbres intéressants, avec des panneaux explicatifs (botaniques), comme tout bon  arboretum qui se respecte .. ainsi que plusieurs sources, qui alimentent l'étang, et une aire de jeux en contrebas.

2012-07-29 10.25.41

 

C'est un petit havre de paix, bien utile pour se ressourcer en fin de journée ou de semaine.

2012-07-29 10.17.14

C'est pourquoi j'ai pris quelques photos et souhaite vous donner envie, si vous n'habitez pas trop loin, de venir y faire un tour, surtout que, depuis la fermeture absurde du parc du Moulin, il y a assez peu de parcs charmants dans les environs. Il y a tout de même le bois de "la forêt de Bondi", avec ses 4 étangs les uns au dessus des autres, et son parcours aventure (www.plaineforme.com), ainsi que, dans sa continuité, la longue promenade de la Dhuis à Coubron. Il y a bien sûr, pas très loin, les bords de Marne ou la base nautique de Vaire sur Marne.

Mais le parc arboretum Jean Valjean a cette particularité d'être proche du coeur de la ville. 

Il a aussi cette particularité de détenir deux belles sources.. 

une aménagée, qui donne dans le bassin des cèdres, l'autre, dans le sous bois du versant opposé : son eau est carrément délicieuse, j'aimerais beaucoup la faire analyser.. 2012-07-29 10.21.37

Les 2 sources, après avoir serpenté à flan de colline, se jettent dans l'étang, où demeure 2 magnifqiues signes. 2012-07-29 10.13.22

 

En haut du parc se situe le chateau des cèdres, 2012-07-29-10.26.38.jpg qui abrite plusieurs activités artistiques.

A côté, des estrades restent là toute l'année : les représentations chaque année du son et lumières Les Misérables est un grand moment, et de plus en plus célèbre : http://www.youtube.com/watch?v=pDBTp_4zUVE

Le chateau doit son nom aux 2 splendisdes cèdres, juste en contrebas. 2012-07-29 10.27.57 


 de part et d'autre du bassin   2012-07-29 10.27.27

 

 

Quelques plantes médicinales

Achillée millefeuille 2012-07-29 09.57.29


 Millepertuis 2012-07-29-10.12.39.jpg


la reine des près 2012-07-29-10.38.09-copie-1.jpg

 

2012-07-29-10.15.15-copie-1.jpg

la prêle des champs, qui a tendance à envahir, c'est le moins qu'on puisse dire, et là, elle se plaît particulièrement !  C'est assez caucasse, moi qui vend de la silice de prêle par internet :-) (pour les articulations, cf l'article http://www.clesdesante.com/article-silice-de-prele-un-composant-essentiel-a-la-vie-102459490.html )


Le bouillon blanc 2012-07-29-10.24.12-copie-1.jpg


l'origan vulgaire (marjolaine sauvage) 2012-07-29-10.13.09-copie-1.jpg


la tanaisie, proche des propriétés de l'absynthe 2012-07-29-10.11.40-copie-1.jpg


le Gingko biloba 2012-07-29-10.40.25-copie-1.jpg

 

enfin l'espace de jeux, en contrebas du parc 2012-07-29-10.45.47-copie-1.jpg

 

Site de l'association des amis du parc arboretum de Montfermeil : http://www.aapam.netai.net/

 

toutes les plantes sauvages du parc : http://www.ville-montfermeil.fr/IMG/pdf/brochure_2011_AAPAM.pdf

Repost 0
Published by Christophe - dans Infos
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 14:49

Impossible de ne pas contribuer à faire connaître cet extrait d'un livre de Marianne Williamson (Un retour à l'amour, éd. du Roseau), une enseignante spirituelle américaine, très connue, très inspirante, à tel point que Nelson Mandela avait choisit de citer cet extrait lors du discours de son investiture à la présidence de la république sud-africaine.

 

Notre peur la plus profonde

n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

 

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

 

C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

 

Nous nous posons la question...

Qui suis-je, moi, pour être brillant,

radieux, talentueux et merveilleux ?

 

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?

Vous êtes un enfant de Dieu.

 

Vous restreindre, vivre petit

ne rend pas service au monde.

 

L'illumination n'est pas de vous rétrécir

pour éviter d'insécuriser les autres.

 

Nous sommes nés pour rendre manifeste

la gloire de Dieu qui est en nous.

 

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,

elle est en chacun de nous,

 

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,

nous donnons inconsciemment aux autres

la permission de faire de même.

 

En nous libérant de notre propre peur,

notre puissance libère automatiquement les autres.

 

 

 

Autre extrait formidable

d'après Goethe

 

« A partir du moment où l'on s'est engagé définitivement, la providence entre alors en scène. 

Toutes sortes de choses se produisent qui, autrement, ne se seraient jamais produites. 

De la décision jaillit un flot d'événements qui déterminent en votre faveur quantité d'incidents, de rencontres et d'appuis matériels imprévus qu'aucun homme n'aurait pu imaginer. 

Ce que vous pouvez faire ou rêver de faire, commencez à le faire. 

L'audace est porteuse de génie, de puissance ou de magie. 

Commencez dès maintenant. »

 

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 11:07

Vous avez peut être enrendu parlé de Hoponopono, cet art Hawaien de guérison, qu'un psychiatre amicain inspiré, le Dr Ihaleakala Hew Len., a adapté à une vision moderne et spirituelle du monde : le fait que nous serions tous interconnectés, non seulement tous les êtres entre eux, mais avant tout nous-mêmes à nos ancêtres et aux mémoires qu'ils nous ont légués.

Ces mémoires, que l'on appele tout simplement "l'hérédité", ou "terrain prédisposé"... On dit souvent les chiens ne font des chats, et bien oui, on le sait bien, on n'hérite pas seulement de notre aspect physique de nos parents, mais bel et bien de l'ensemble des mémoires qu'ils véhiculent, et qu'ils ont eux-même hérités de leurs ancêtres. La psychogénéalogie est devenu une branche à part entière de la psychologie moderne, et on sait combien les ateliers de constellation familiale sont efficaces, et remportent un énorme succès... 

C'est avec ce pré-requis que l'on pourra comprendre l'expérience et la "découverte" du Dr Len. dr-ihaleakala-hew-len-168.jpg

Ce psychiatre hawaien, il y a une bonne quinzaine d'année, a eu l'idée d'utiliser son hyper-sensibilité pour investiguer en lui-même l'état dans lequel se trouvent les patients traités dans l'hopital dans lequel il travaille.

C'est en consultant le dossier d'un patient qu'il s'est amusé à se "brancher" sur lui et à essayer de ressentir l'état dans lequel il se trouve. Il s'est aperçu qu'il pouvait ressentir en partie l'état du patient. Ses angoisses, ses peurs, ses frustrations, ses ressentiments. Etant une personne naturellement spirituelle, le psychiatre avait conscience que s'il peut ressentir la même chose, alors c'est qu'il a lui-même, en partie, les mêmes angoisses, les peurs et ressentiments... Il a alors fait un travail de pardon de ces mémoires douloureuses qu'il avait en lui-même. Mais tout en restant connecté au patient puisqu'il avait son dossier dans les mains... Probablement animé d'un forte capacité de compassion ou de bienveillance, il a pratiquer ces exercices régulièrement. 

A sa grance surprise, il a constaté des améliorations chez le patient. Persévérant, et encouragé par les améliorations observées sur le patientil a continué à guérir ses propres souffrances, via le pardon et la prière, tout en étant connecté au patient. Les améliorations du patient se sont faites de plus en plus évidentes. Jusqu'au jour où il n'avait plus rien à faire dans un hopital psychiatrique !

Le médecin ne s'est bien entendu pas arrêté là, et s'est intéressé à un autre patient. Même résultat ! Puis un autre, puis un autre. Le Dr Len a réussi le tour de main invraisemblable pour un esprit cartésien de vider la moitié d'une aile de l'hopital de ses patients.. Et le Dr Len ne voyait jamais ses patients !

Depuis, un livre a été écrit par Joe Vitale, Zéro limite, qui est devenu un best-seller. Sa méthode se nomme selon un art spirituel ancestral hawaien Ho'ponopono. Je pense qu'elle peut rendre de grands services, avec seulement quelques phrases à prononcer, à ressentir, à partager.

Le Dr Len explique que "la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie – simplement parce que c’est dans votre vie – est de votre responsabilité". En un sens littéral, le monde entier est notre création.

Il explique aussi « un des plus grands problèmes des thérapeutes, c’est qu’ils pensent qu’ils sont là pour sauver des personnes, quand en réalité ils sont là pour être nettoyés eux-Mêmes ».


Les 4 paroles guérisseuses : une fois connecté à la mémoire douloureuse (je préfère de loin "douloureuse" que "négative"), on prononce : je suis désolé, pardonne moi, merci, je t'aime.

 

Voici le texte entier à lire afin de mettre en place un réel travail de guérison, qui peut très bien être collectif...

 

Texte Hoponopono pour la guérison

Divinité (ou "Univers" si on préfère),  circule à travers moi et apprends moi à me pardonner d’avoir créé cette réalité douloureuse. Apprends-moi à ressentir de la gratitude pour le don de la vie, pour le cadeau de mon existence. 

Divinité, je dépose en toi toutes les mémoires et vibrations douloureuses, qui sont arrivées jusqu’à moi, pour que tu les transmutes en lumière, et ceci pour  chaque être de ta création depuis le début de l’Humanité. Et qu’il en soit ainsi. 

Pour nettoyer mon subconscient de toute la charge émotionnelle emmagasinée en lui, je prononce ces paroles guérisseuses :  je suis désolé, je te demande pardon, merci, je t’aime (en mettant son attention sur la mémoire douloureuse, sur les mémoires de souffrances qu'on a pu créé). Je me déclare être en paix avec toutes les personnes de la terre, avec lesquelles j’ai des dettes en suspens, je suis désolé…

Je libère tous ceux desquels j’ai cru recevoir des mauvais traitements parce que, simplement, ça a été fait dans l'ignorance, et ils me rendent ce que j’ai pu leur faire avant, ou dans un autre temps,  je suis désolé…

Même s’il m’est difficile de pardonner à quelqu’un, je suis celui ou celle qui demande pardon à ce quelqu’un maintenant (qui peut être soi-même), pour cet instant, en son temps, je suis désolé…

Pour cet espace que j’habite quotidiennement et dans lequel je ne me sens pas à l’aise, je suis désolé…

Pour cette relation si difficile dont je ne conserve que de mauvais souvenirs, je suis désolé…

Pour ce qui me déplaît de ma vie présente, de ma vie passé, de mon travail ou de mon entourage, divinité, nettoie en moi ce qui contribue à mes manques, je suis désolé…

Si mon corps physique expérimente anxiété, préoccupation, culpabilité, peur, tristesse, nostalgie, douleur, je dis ou pense : mes souvenirs je les aime, je fais la paix avec eux, je suis heureux de l’opportunité de pouvoir vous libérer et me libérer : je suis désolé…

En cet instant j’affirme que je t’aime, je pense à ma santé psychique et à celle de tous mes proches : je t’aime. 

Ma contribution pour la guérison de la terre : Terre mère bien aimée, qui est qui je suis, apprends moi à me pardonner pour avoir créé la réalité que toi et moi vivons, apprends moi à t’aimer et à ressentir de la gratitude pour le don de la vie que tu portes à ta surface, pour le cadeau de mon existence, qui est aussi la tienne. 

Divinité, nettoie en moi toutes les mémoires et vibrations douloureuses qui sont parvenues jusqu’à moi pour que tu les transmutes en lumière chez tous les êtres de ta création qui habitent la terre depuis les origines de l’Humanité et qu’il en soit ainsi. 

 

Si on lit se texte avec une autre personne

Je t’informe que cette page est un vecteur de ta santé psychique, qui est aussi la mienne et je sais donc que dans la mesure où tu continues à guérir, je le ferai moi aussi. C’est pourquoi je te dis maintenant que je suis désolé pour les mémoires de douleur que je partage avec toi, je te demande pardon pour unir mon chemin avec le tien pour guérir, je te remercie car tu es ici pour moi et je t’aime pour qui tu es.  

 

Prière de la tradition hawaienne

 

« Créateur divin, père, mère, fils tous en un…

Si moi, ma famille, mes parents et ancêtres

ont offensé, ta famille, tes parents et tes ancêtres avec

des pensées, mots, faits et actions

depuis le début de notre création jusqu’à aujourd’hui,

nous demandons ton pardon…

Fais que soit nettoyé, purifié, libéré, toutes les

mémoires, blocages, énergies et vibrations douloureuses

et transmute ces énergies indésirables en lumière pure…

Et qu’il soit ainsi fait ».

  

The-Kalalau-Valley-Kauai-Hawaii.jpg

 

Kahuna-Kings-Ceremony.jpg

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 13:32

Comment gagner sa vie à la campagne ?

 

Si j'ai décidé de parler de ce sujet c'est parce que j'estime qu'un retour à la campagne est une tendance qui doit s'accentuer peu à peu dans les pays occidentaux.. c'est en effet une attitude "méta moderne" pourrait on dire.. retrouver le chemin de la nature sans toutefois tourner le dos aux technologies ni aux moyens de travailler modernes. Au contraire, je crois qu'on en a d'autant plus besoin.. on a moins besoins qu'auparavent de se déplacer même pour organiser une réunion ou tenir une conférence.

Je dois dire qu'à chaque fois que j'arrive à Dunkerque (je viens de Paris) je me sens bien et je sens en particulier certaines tensions tomber d'elles mêmes.. et je me sens d'autant mieux quand je fais un tour à la campagne.9782362030055FS.gif

Un tel livre ne pouvait avoit été écrit que par quelqu'un qui est passé par là, qui a galéré même et donc a pu le tour de la question et c'est ainsi que Christine Delbove nous livre les bons tuyaux et aussi les bonnes adresse...


 

Quelques chiffres :

 

En 2008, le Centre National d'Aménagement des Structures et Exploitations Agricoles publiait une étude mentionnant l'attirance des citadins pour la campagne. 8 millions de personnes vivant dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants aspirent à s'installer à la campagne.

3 millions d'entre eux ont l'intention de le faire dans les cinq ans à venir. Les deux tiers de ces personnes ont moins de 50 ans et sont cadres ou employés du tertiaire. La classe d'âge des 25-35 ans est celle qui montre le plus d'engouement pour vivre en mileu rural.

Parmi les personnes qui souhaitent s'établir à la campagne, seulement une sur quatre a un projet précis. En majorité, les candidats au départ projettent de s'installer à leur compte en reprenant ou créant une entreprise.

Si certains pensent ouvrir un commerce, ou faire du télétravail, peu d'entre eux imaginent avoir accès à une activité agricole. Une idée préconçue donne l'installation agricole comme gourmande en foncier. Ceci est vrai dans la majorité des cas. Il existe, cependant des niches d'activité, qui associées à un savoir faire en commercialisation, donnent un revenu viable pour une famille.

Par ailleurs le monde agricole subit une transformation importante. De nombreux agriculteurs se posent la question de la rentabilité de leur exploitation, le plus souvent à vocation d'une production unique et intensive. Une activité diversifiée au sein de l'exploitation est parfois la solution pour amener un revenu complémentaire.

En fonction du choix géographique de l'installation, les aspects sont différents. Il faudra tenir compte de la proximité ou non d'une ville et d'un réservoir de clientèle possible. Il est parfois utile de s'établir comme pluriactif. Dans ce cas le revenu de l'exploitation agricole ne constituera qu'une partie du revenu familial. Le choix de l'activité se fera en fonction du temps que vous pourrez y consacrer.

 Certaines productions agricoles demandent très peu de foncier. Elle peuvent être couplées à  une activité d'animation. Nous dédions ce livre à tous ceux qui souhaitent améliorer leurs conditions de vie sur l'exploitation agricole sans avoir la possibilité de s'agrandir et à ceux qui veulent s'installer à la campagne et créer leur propre entreprise.

 

L'auteur de ce guide, a toujours vécu à la campagne et connaît très bien le monde agricole. Elle a passé de longues années à s'intéresser aux activités diversifiées en agriculture.

Repost 0
Published by Christophe - dans Infos
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 11:35

Dylan Ratigan est un animateur de télévision spécialisé dans l'économie financière, mais avec un réel oeil critique.

Deuis juin 2009 il anime une émission sur MSNBC (la chaîne de télévision internet de MSN) :  Morning Meeting qui sera remplacée en janvier 2010 par une nouvelle émission, The Dylan Ratigan Show : Dylan Ratigan Show

 

 Une video virale circule sur internet dans laquelle, lors d'une émission télévisée, il expose la faillite du système financier et surtout la perversité du système politique où les partis sont "tenus" par leurs soutiens financiers et n'ont pas les mains libres pour réformer le système.

 

Voici la video présentant l'impressionnante diatribe de Ratigan (avec une musique de fond, un peu énervant quand même), à voir absolument : 



 

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Infos
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 10:22

Bonjour à tous


Le monde arabe nous a montré le chemin : une dictature c'est intolérable, une dictature ce n'est pas éternel.

 

Une élite d'hommes possède et contrôle la majeure partie des finances circulant dans le monde !

Une élite d'hommes possède et contrôle les grands médias !

Quelle autre définition pour "dictature" ?

Avec les mensonges des attentats du 11 septembre on a vu ce qu'ils sont capables de faire : manipuler les médias du monde entier par une sorte de gigantesque bluff.

Une réelle guerre de l'information dure depuis 10 ans, l'internet permet une profonde démocratisation et le pouvoir change peu à peu de camp.

Aujourd'hui tout le monde a conscience de la profonde injustice du système bancaire et spéculatif.

D'ailleurs quand on y réfléchit à quoi ça sert une banque ? à part nous prendre des agios, des intérêts d'emprunt et générer des frais inutilement ? Pourquoi le crédit ne pourrait-il pas être géré par un service de l'état ?

 

Tout le monde attend aujourd'hui un "réveil" collectif.

 

Je crois que le temps de est venu de manifester notre "indignation" comme on dit, mais cela va beaucoup loin que cela..

 

L'absurde a assez duré et de nombreuses personnes le comprennent enfin.

L'enjeu est de faire naître un grand mouvement qui entraine peu à peu les journalistes et les obligent à sortir de leur réserve et de l'Omerta

Des pays, comme le Venezuela ou l'Islande montrent l'exemple en sortant du système bancaire international, pourquoi ne pourrions nous pas en faire autant ??

 

Le mouvement Occupy wall street s'amplifie et nous devons le soutenir et le faire connaître 

 

Faites circuler

 

Naomi Klein : « Le mouvement Occupons Wall Street est
actuellement la chose la plus importante au monde »o15-march.jpg

le 12 octobre 2011

Naomi Klein, journaliste canadienne et auteur de La
Stratégie du choc, était invitée à s'exprimer par le
mouvement Occupy Wall Street, à New York. Selon elle, ce
mouvement va durer, car le combat contre le système
économique « injuste et hors de contrôle » prendra des
années. Objectif : renverser la situation en montrant que
les ressources financières existent, qui permettraient de
construire une autre société.

J'ai été honorée d'être invitée à parler [le 29 septembre]
devant les manifestants d'Occupons Wall Street. La
sonorisation ayant été (honteusement) interdite, tout ce que
je disais devait être répété par des centaines de personnes,
pour que tous entendent (un système de « microphone humain
»). Ce que jai dit sur la place de la Liberté a donc été
très court. Voici la version longue de ce discours [publiée
initialement en anglais dans Occupy Wall Street Journal].

Je vous aime.

Et je ne dis pas cela pour que des centaines d'entre vous me
répondent en criant « je vous aime ». Même si c'est
évidemment un des avantages de ce système de « microphone
humain ». Dites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous
redisent, encore plus fort.

Hier, un des orateurs du rassemblement syndical a déclaré :
« Nous nous sommes trouvés. » Ce sentiment saisit bien la
beauté de ce qui se crée ici. Un espace largement ouvert
et une idée si grande quelle ne peut être contenue dans
aucun endroit  pour tous ceux qui veulent un monde
meilleur. Nous en sommes tellement reconnaissants.

Sil y a une chose que je sais, c'est que les 1 % [les plus
riches] aiment les crises. Quand les gens sont paniqués et
désespérés, que personne ne semble savoir ce qu'il faut
faire, c'est le moment idéal pour eux pour faire passer leur
liste de vux, avec leurs politiques pro-entreprises :
privatiser l'éducation et la Sécurité sociale, mettre en
pièces les services publics, se débarrasser des dernières
mesures contraignantes pour les entreprises. Au cur de la
crise, c'est ce qui se passe partout dans le monde.

Et une seule chose peut bloquer cette stratégie. Une grande
chose heureusement : les 99 %. Ces 99 % qui descendent dans
les rues, de Madison à Madrid, en disant : « Non, nous ne
paierons pas pour votre crise. »

Ce slogan est né en Italie en 2008. Il a ricoché en Grèce,
en France, en Irlande, pour finalement faire son chemin
jusqu'à l'endroit même où la crise a commencé.

« Pourquoi protestent-ils ? » demandent à la télévision les
experts déroutés. Pendant ce temps, le reste du monde
demande : « Pourquoi avez-vous mis autant de temps ? », « On
se demandait quand vous alliez vous manifester ». Et la
plupart disent : « Bienvenus ! »

Beaucoup de gens ont établi un parallèle entre Occupy Wall
Street et les manifestations « antimondialisation » qui
avaient attiré l'attention à Seattle en 1999. C'était la
dernière fois qu'un mouvement mondial, dirigé par des
jeunes, décentralisé, menait une action visant directement
le pouvoir des entreprises. Et je suis fière davoir
participé à ce que nous appelions alors « le mouvement des
mouvements ».

Mais il y a aussi de grandes différences. Nous avions
notamment choisi pour cibles des sommets internationaux :
l'Organisation mondiale du commerce, le FMI, le G8. Ces
sommets sont par nature éphémères, ils ne durent qu'une
semaine. Ce qui nous rendait nous aussi éphémères. On
apparaissait, on faisait la une des journaux, et puis on
disparaissait. Et dans la frénésie d'hyper-patriotisme et de
militarisme qui a suivi l'attaque du 11 Septembre, il a été
facile de nous balayer complètement, au moins en Amérique du
Nord.

Occupy Wall Street, au contraire, s'est choisi une cible
fixe. Vous n'avez fixé aucune date limite à votre présence
ici. Cela est sage. C'est seulement en restant sur place que
des racines peuvent pousser. C'est crucial. C'est un fait de
l'ère de l'information : beaucoup trop de mouvements
apparaissent comme de belles fleurs et meurent rapidement.
Parce qu'ils n'ont pas de racines. Et qu'ils n'ont pas de
plan à long terme sur comment se maintenir. Quand les
tempêtes arrivent, ils sont emportés.

Être un mouvement horizontal et profondément démocratique
est formidable. Et ces principes sont compatibles avec le
dur labeur de construction de structures et d'institutions
suffisamment robustes pour traverser les tempêtes à venir.
Je crois vraiment que c'est ce qui va se passer ici.

Autre chose que ce mouvement fait bien : vous vous êtes
engagés à être non-violents. Vous avez refusé de donner aux
médias ces images de fenêtres cassées ou de batailles de rue
qu'ils attendent si désespérément. Et cette prodigieuse
discipline de votre côté implique que c'est la brutalité
scandaleuse et injustifiée de la police que l'histoire
retiendra. Une brutalité que nous n'avons pas constatée la
nuit dernière seulement. Pendant ce temps, le soutien au
mouvement grandit de plus en plus. Plus de sagesse.

Mais la principale différence, c'est qu'en 1999 nous
prenions le capitalisme au sommet d'un boom économique
frénétique. Le chômage était bas, les portefeuilles
d'actions enflaient. Les médias étaient fascinés par
l'argent facile. À l'époque, on parlait de start-up, pas de
fermetures d'entreprises.

Nous avons montré que la dérégulation derrière ce délire a
eu un coût. Elle a été préjudiciable aux normes du travail.
Elle a été préjudiciable aux normes environnementales. Les
entreprises devenaient plus puissantes que les
gouvernements, ce qui a été dommageable pour nos
démocraties. Mais, pour être honnête avec vous, pendant ces
temps de prospérité, attaquer un système économique fondé
sur la cupidité a été difficile à faire admettre, au moins
dans les pays riches.

Dix ans plus tard, il semble qu'il n'y ait plus de pays
riches. Juste un tas de gens riches. Des gens qui se sont
enrichis en pillant les biens publics et en épuisant les
ressources naturelles dans le monde.

Le fait est qu'aujourdhui chacun peut voir que le système
est profondément injuste et hors de contrôle. La cupidité
effrénée a saccagé l'économie mondiale. Et elle saccage
aussi la Terre. Nous pillons nos océans, polluons notre eau
avec la fracturation hydraulique et le forage en eaux
profondes, nous nous tournons vers les sources d'énergie les
plus sales de la planète, comme les sables bitumineux en
Alberta. Et l'atmosphère ne peut absorber la quantité de
carbone que nous émettons, créant un dangereux
réchauffement. La nouvelle norme, ce sont les catastrophes
en série. Économiques et écologiques.

Tels sont les faits sur le terrain. Ils sont si flagrants,
si évidents, qu'il est beaucoup plus facile qu'en 1999 de
toucher les gens, et de construire un mouvement rapidement.

Nous savons tous, ou du moins nous sentons, que le monde est
à l'envers : nous agissons comme sil n'y avait pas de
limites à ce qui, en réalité, n'est pas renouvelable  les
combustibles fossiles et l'espace atmosphérique pour
absorber leurs émissions. Et nous agissons comme sil y
avait des limites strictes et inflexibles à ce qui, en
réalité, est abondant  les ressources financières pour
construire la société dont nous avons besoin.

La tâche de notre époque est de renverser cette situation et
de contester cette pénurie artificielle. D'insister sur le
fait que nous pouvons nous permettre de construire une
société décente et ouverte, tout en respectant les limites
réelles de la Terre.

Le changement climatique signifie que nous devons le faire
avant une date butoir. Cette fois, notre mouvement ne peut
se laisser distraire, diviser, épuiser ou emporter par les
événements. Cette fois, nous devons réussir. Et je ne parle
pas de réguler les banques et d'augmenter les taxes pour les
riches, même si c'est important.

Je parle de changer les valeurs sous-jacentes qui régissent
notre société. Il est difficile de résumer cela en une seule
revendication, compréhensible par les médias. Et il est
difficile également de déterminer comment le faire. Mais le
fait que ce soit difficile ne le rend pas moins urgent.

C'est ce qui se passe sur cette place, il me semble. Dans la
façon dont vous vous nourrissez ou vous réchauffez les uns
les autres, partageant librement les informations et
fournissant des soins de santé, des cours de méditation et
des formations à « l'empowerment ». La pancarte que je
préfère ici, c'est : « Je me soucie de vous. » Dans une
culture qui forme les gens à éviter le regard de lautre et
à dire : « Laissez-les mourir », c'est une déclaration
profondément radicale.

Quelques réflexions finales. Dans cette grande lutte, voici
quelques choses qui ne comptent pas :

Comment nous nous habillons, Que nous serrions nos poings ou
faisions des signes de paix, Que l'on puisse faire tenir nos
rêves d'un monde meilleur dans une phrase-choc pour les
médias.

Et voici quelques petites choses qui comptent vraiment :
Notre courage, Notre sens moral, Comment nous nous traitons
les uns les autres.

Nous avons mené un combat contre les forces économiques et
politiques les plus puissantes de la planète. C'est
effrayant. Et tandis que ce mouvement grandit sans cesse,
cela deviendra plus effrayant encore. Soyez toujours
conscients qu'il y a aura la tentation de se tourner vers
des cibles plus petites  comme, disons, la personne assise
à côté de vous pendant ce rassemblement. Après tout, c'est
une bataille qui est plus facile à gagner.

Ne cédons pas à la tentation. Je ne dis pas de ne pas vous
faire mutuellement des reproches. Mais cette fois,
traitons-nous les uns les autres comme si on prévoyait de
travailler ensemble, côte à côte dans les batailles, pour de
nombreuses années à venir. Parce que la tâche qui nous
attend n'en demandera pas moins.

Considérons ce beau mouvement comme sil était la chose la
plus importante au monde.


 

Site de occupy Wall street : http://occupywallst.org/

 

 

A voir absolument : pourquoi un "Occupy Wall street" :

 

 

 

 

 

 

Pétition : http://www.avaaz.org/fr/index.php

 

 

Occupy Wall street gagne tous les USA :

 

 


Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 15:40
Le calendrier est parfois chargé de sens et je dois dire que je me sens personnellement concerné par l'affaire Dominique Strauss-Kahn, car le jour même ou l'affaire a éclatée, dimanche 15 mai, j'étais en train de régler une affaire ou j'avais moi-même laissé mon égo s'exprimer un peu trop...
 
Et voilà que l'affaire DSK éclate dans le paysage médiatique français.. cet homme politique qui est pour moi, avec sa libido débridée, un prototype de l'égo français, ancré dans la défiance et le rejet de la moralité et de la spiritualité..
  
mais en fait c'est tout simplement de respect de l'autre, pourtant base de toute moralité, dont il s'agit.. et DSK d'admettre régulièrement "oui j'aime les femmes, et alors ?"
et bien voilà, il a la réponse à sa question : quand on ne se soigne pas, le temps n'arrange jamais les choses, et on n'hésite pas, un jour, à utiliser la violence pour arriver à ses fins.. et ça c'est inadmissible..
 
(bon d'accord, si les faits sont avérés.. mais je parle plus des antécédents)
(et attention : je ne milite pas non plus pour un retour au puritanisme, loin de là !)
 
le plus inquiétant est que si cette affaire c'était passée en France, elle aurait été étouffée, au nom du tabou qui entoure la vie privé des hommes politiques... !
 
mais on peut s'intérroger : de quel tabou ?? celui d'une prétendu "liberté de vie privée", qui va de paire avec la culture corporatiste bien française, avec ses inévitables conflits d'intérets, ou celui qui bafoue le fondement même des droits de l'Homme, qui est le respect des autres et en tout premier le respect des femmes.. 
 
et on dit que la France est le pays des Droits de l'Homme !
 
on voit ainsi très clairement, entre l'affaire Servier (mediator) et Affsaps (conflits d'intérêts entre l'administration et l'industrie pharmaceutique) puis l'affaire DSK, sans parler de tous les autres comme par exemple le laxisme autour du suremploi des pesticides dans l'agriculture, c'est une certaine culture française de défiance de la moralité qui est pointée du doigt !
 
2011 est une année ou la société française (et en particulier ses élites) doit s'intérroger sur sa moralité ! et doit s'intérroger "à qui profite les lobbies industriels qui maltraitent l'avenir de la planète et la santé de ses habitants ?" (le manque de conscience écologique est aussi un manque de spiritualité..)
 
Pourquoi est-on le seul pays au monde ou des groupes spirituels sans histoire voient débarquer les gendarmes ou la police pour effectuer des "contrôles", sous couvert d'un sacro-saint "délit de sectisation" (cf la sagesse de Christiane Singer : http://www.youtube.com/watch?v=XqccW_JikD8 ) et à côté de cela on laisse les personnailtés à la moralité plus que douteuse (certains diraient des crapules) au sommet du pouvoir, de Pasqua à Fenech (patron de la Mivilude), de Eric Woerth à DSK (impliqué dans des affaires douteuses, cf les articles de http://www.politiquedevie.net/ ), et j'en passe... 
Et BHL qui crie que ce qu'on fait à DSK est "dégueulasse", mais décidément ce prototype des intellectuels français plus que conventionnel n'a rien compris à ce qui se passe et ne pose pas les nécessaires interrogations auxquelles on devrait être amené !
 
Quand est-ce que les pouvoirs publics français vont prendre un chemin plus empreint d'éthique, et comprendre qu'il n'y a guère d'issu à ce monde que d'adopter une culture et une politique qui soit basée sur la bienveillance, l'impartialité, et une vision du monde que nous voulons laisser à nos enfants.. qualités qui n'excluent pas du tout le réalisme d'ailleurs, au contraire..
 
Et certain voudrait voir Marine Le Pen comme une solution à la corruption des politiciens français !! mais tout d'abord je crois qu'on est loin d'avoir la palme d'or de la corruption politique, heureusement cela ne concerne qu'une minorité de personnes chez nous, et d'autre part qui peut croire que le FN n'est pas un parti qui draine aussi une population à tendance mafieuse ? pour moi Le Pen est quelqu'un qui dit certaines vérités mais qui ne propose pas les bonnes solutions et la bonne attitude.. c'est même, pour moi, l'autre honte de la France !
 
L'immigration n'est certainement pas un sujet à traiter sur fond d'affrontements politiques : il devrait s'agir d'un projet de société, clair et bien défini, comme au Québec, ou il n'est pas tabou de parler d'immigration, et aussi d'un projet de logement, afin d'éviter les concentrations de population, sans quoi il se forme inévitablement des "zones ghettos"..  
 
Article très intéressant sur le sujet et sur la déontologie journalistique en particulier : 
 
 
Christophe 
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 11:00

Cela fait déjà plus d'un an que j'ai rencontré Marc et Pascale Thairsciel et l'Ethérapie. Je dois dire que dès le début j'ai senti qu'il s'agissait d'une rencontre importante. Et de fait, je puis dire aujourd'hui, comme pour plusieurs de mes amis, qu'il y a un avant et un après Etherapie !

 

Je dirais en préambule que, après avoir suivie finalement pas mal de thérapies et enseignements jusqu'à présent, je peux affirmer ou plutôt confirmer qu'il n'existe pas de thérapie miracle, mais seulement des hommes et des femmes, thérapeutes ou non, que l'on rencontre quand on est prêt...

 

 

Caler le Yin et le Yang archétypal d'une personne est la base de l'Ethérapie.

  

C'est première chose que l'on fait en Etherapie : équilibrer son yin et son yang, ces 2 forces complémentaires qui régentent notre monde. Rétablir l'équilibre entre le père intérieur, dont l'image est héritée de notre père réel, et la mère intérieure. C'est la condition préalable à la restauration des facteurs d'auto-guérison.

 

etherapie

 

C'est une démarche que l'on retrouve d'ailleurs dans de nombreuses autres approches, psychologique, spirituelle, énergétique ou médicale. On retrouve souvent ce préalable de rééquilibrage des forces complémentaires. Le mérite de l'Ethérapie est d'expliquer ce mécanisme de façon claire et  pédagogique et on comprend mieux comment fonctionne les autres approches. Car tel est l'un des buts affichés de l'Ethérapie. Comprendre comment, entre autre à travers les modèles de la systémique et de la physique quantique, les processus d'évolution ou de blocages qui se mettent en place, et le rôle et la fonction du médiateur qu'est le thérapeute ou le conseiller.  

Pour rééquilibrer son yin et son yang (son "tao"), tao.jpg il est opportun de passer par une symbolique de remplacement. Notre corps, notre inconscient, a besoin de ressourcer cette énergie primordiale (le yin ou le yang) à travers un symbole que l'on aura déterminé ensemble, vérifié par un outil énergétique appelé "biotest". Le symbole peut appartenir au monde végétal, animal, minéral. Après la séance, on demande à la personne qui a consulté de s'imprégner du symbole déterminé sur une durée précise, 21 jours, correspondant à la période dont l'inconscient a besoin pour se restructurer graduellement.

 

 Rééquilibrer par exemple son yin impliquera automatiquement une résonnance dans son yang, qui va « évoluer ». On enclenche ainsi une spirale ascendante, riche en prises de conscience successives et bienfaisantes... 
 

 

Concernant l'éthique, l'Ethérapie est exemplaire : toute la démarche est motivée par une action qui se doit d’être la plus écologique possible pour soi et pour son épanouissement. "Ecologique" signifie bienveillant, ou "bénéfique" comme on aurait dit autrefois, c'est çà dire que c'est nous-mêmes (notre corps) qui choisissons la meilleure solution possible et qu'elle doit se traduire toujours par plus de bien-être (ou moins de mal-être !), aussi bien sur le court que sur le long terme.

 

Je dirais, pour finir, que le travail de Marc et Pascale  est très subtil. Cela n'engendre pas de transfiguration ou de métamorphose.. on laisse cela aux contes et aux assoiffés de sensations...  

Le rééquilibrage de notre "tao" est un processus naturel et en accord avec ses profondes convictions (celles de son âme).

Le travail tourne aussi beaucoup autour de nos  croyances, nos croyances limitantes.. qui sont en fait intimement liées à nos "blocages énergétiques".. impossible de s'en dégager sans abandonner les croyances qui vont avec ! Prendre conscience dans quel mesure en fonctionne encore selon la logique BVS (bourreau, victime, sauveur), par exemple, me parait essentiel !

 

Il est difficile de donner un aperçu rapide de cet enseignement, car il est très complet. L'objectif est de donner au futur thérapeute, en plus de la "compréhension" que je viens d'évoquer, un certain nombres d'outils qui, permettent d'appréhender la problèmatique qui lui est présentée de façon systémique, avec une orientation de causalité, quelle qu'elle soit ; décortiquer la cause du blocage, puis aller à l'essentiel afin d'enclencher chez le consultant un processus d'auto-guérison. Les problématiques concernées sont surtout le mal-être et le stress. Pas directement les problèmes de santé.

 

Ce qui est sûr c'est qu'un travail régulier avec eux m'ont fait comprendre beaucoup de choses quant à mon fonctionnement, et leur enseignement a réellement changé ma vision du monde. Je dirais qu'elle s'est pacifiée en quelque sorte...

 

Site : http://etherapie.fr

 

Le dernier ouvrage de Marc Thairsciel, Medium 2012http://www.lulu.com/product/couverture-souple/medium-2012/13512872

 

Une des grande qualité de Marc et Pascale est leur ouverture, et l'ajustement constant de leur enseignement est le signe qu'il est toujours d'actualité, qu'il s'adapte sans cesse aux "nouvelles énergies" de notre monde en pleine mutation. Cette ouverture fait de Marc un vrai journaliste des approches conjointes et complémentaires à la sienne et on peut s'abonner à sa passionnante newsletter : http://radiesthesia.free.fr/rq_last_newsletter.html

 

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 17:37
Hier soir (30 novembre 2010) j'étais à un atelier avec Didier Atlani, à ImagineHall (http://www.imaginehall.com/ ), sur les 3 dimensions du temps, et je trouve son approche intéressante, et peut compléter d'autres approches de coaching. D'abord elle est basée sur sa longue expérience en entreprise, et sur ses réflexions suite à son intérêts pour de nombreuses approches, dont certaines appartenant à la spiritualité. Il s'agit avant tout d'un outil d'analyse (et de structuration), quand une situation est bloquée, afin de voir si un des trois temps n'est pas déséquilibré par rapport aux autres.. LogoImage_20105113524.jpg
 
Cet article m'aide à faire la synthèse rapide et à sentir aussi si j'aurais besoin un jour de faire appel à ses services..
 
Les trois temps :
 
1) le temps immédiat : réponds à une logique de résultat (instinct de survie), pour un individu ce sont les besoins primordiaux, pour une entreprise, ce sont les revenus indispensables ; lié à "soi".
 
2) le temps générationnel : répond à une logique de continuité, lié à la transmission de la mémoire et du savoir-faire, des valeurs que l'on a reçu et sur lesquelles on s'appuie ; lié au collectif
 
3) le temps transcendant : répond à une logique d'appartenance : notre lien avec l'inconscient et la créativité que l'on a choisit de vivre ; lié à l'Univers 
 
Dans une action, un projet, une entreprise, on créé 3 colonnes, correspond aux 3 temps. Les 3 temps doivent s'équilibrer, et au moins quelque chose doit être inscrit dans chacune des colonnes, sinon il y aura automatiquement une crise ou un blocage à un moment donné.
 
On dégage, par cet outil, la spécificité de la personne qui consulte, et les valeurs sur lesquelles elle s'appuie, et qui devraient s'équilibrer dans chaque temps.
 
 
ce que je ressens c'est que quelqu'un comme moi est finalement assez peu confronté au temps immédiat, car avec ma (assez) forte spiritualité et cérébralité, je suis quand même plus orienté  "temps transcendant"... et il me semble avoir un peu de mal à mettre en place un projet (sauf l'écriture !), qui lui a besoin d'application dans le temps immédiat, celui de la logique de résultat..
Je pense quand même qu'un tel outil est utile pour les personnes qui ne sont pas trop engagées dans le développement personnel, ou qui se sont posées peu de questions quant à leur fonctionnement. C'est une approche intéressante pour compléter d'autres méthodes de coaching, comme par exemple, celles de l'excellent Christopher Robert (Imagine Hall).
 
Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article