Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 01:16

C'est la 4ème fois que je regarde le film de Jacques Grimault images-copie-1.jpget Patrice Pooyard, et toujours autant fasciné par leur travail, d'autant que si on écoute les interviews dans lesquels ils apportent des renseignements supplémentaires montrant le sérieux de leurs recherches, on comprend la vrai dimension des hypothèses présentées dans le film et pourquoi un sous-titre aussi ambitieux a été choisi : "l'enquête qui change le monde".

 

 

 

Pour aller plus loin, rendez-vous sur cette page, qui regroupe en plus les principales interventions radio des auteurs du film : 

 

 

Plus je réfléchis et observe le monde qui m'entoure, plus je constate que les prédictions qui ont été maintes fois dites et écrites au sujet de la transmutation de notre société, sont en train de se vérifier, de se vivre tout simplement. Un renversement complet de notre vision du monde est même en train de s'actualiser. Comme si, lorsque qu'un mensonge est longtemps tenu, au bout d'un moment, naturellement, ça ne tient plus, naturellement on passe à autre chose, on franchit l'étape de l'évolution pour laquelle on est prêt.

 

On sait que la réelle signification de l'apocalypse est "révélation". Qu'est-ce qu'une révélation ? une connaissance, jusque là ignorée ou non décodée, qui en peu de temps (relatif), se propage parmis les citoyens. Comme une prise de conscience collective.

 

Aujourd'hui partout autour de moi, je vois des personnes qui vivent de profondes prises de concience, de véritables mutations de leur compréhension d'eux-mêmes et du monde. La "révélétion" sera peut-être la somme de toutes ces prises de conscience individuelles ? Ou alors il s'agit d'une croissance subite du niveau vibratoire de la planète, qui nous booste vers le haut, et nous amène à aborder des domaines que nous n'osions pas aborder auparavant ? Plus probablement ce sont les deux conjointement.


Ce que j'observe, c'est que la vision étroite et limitée, propre à l'hémisphère gauche de notre cerveau, est sérieusement mise à mal. Par la science elle-même, qui, dès qu'elle se heurte à ses dernières découvertes, c'est à dire la physique quantique, voit ses fondements voler en éclats. On s'aperçoit que ce que l'on croyait comme le fondement même de notre civilisation, la vision cartésienne et la vision basée sur le postulat selon laquelle la matière est la seule réalité tangible, ne représente qu'une croyance justement. Des efforts monumentaux sont déployés pour maintenir ces croyances, qui vont de paire avec la "pensée unique", c'est à dire la parole des médias dominants. Pour qu'il y ait pensée unique, il est nécessaire qu'il y ait des intermédiaires entre la population et la connaissance. Le jour ou la population a directement accès à la connaissance, les intermédiaires ne sont plus utiles. Très beau blog sur ces sujet : http://fargin.wordpress.com/category/connaissances-oubliees/.

champforce.jpg

 

Je crois que c'est ce qui se passe. C'est la sagesse populaire, si dérangeante pour certains, qui, encore une fois, s'exprime et s'impose. Il y a eu les prêtres et les castes aritocratiques, il y a eu les ingénieurs et les médecins, assistés des grands médias... aujourd'hui on ne veut plus de ces dicteurs de "pensée convenable", ces "gardiens de l'ordre" : leur logique est fondée sur la peur et l'immobilisme. 

Il faut en effet du courage pour se remettre en question. C'est accepter d'affronter l'inconnu et parfois perdre ses privilèges. Et ça, c'est terrifiant. C'est terrifiant pour ceux qui ne veulent pas "travailler" sur leurs peurs, sur leur névrose, sur leur fermeture, sur leur égoisme.

Voilà. C'est ce que je pense. Travailler sur soi, c'est la seule et la meilleure assurance pour construire son future. C'est la parabole de Jésus au sujet de l'homme qui bâtit sa maison sur un rocher plutôt que sur le sable. J'avais tellement ce sentiment lorsque j'ai pratiqué la thérapie de groupe du Dr Etienne Jalenques (la dynamique émotionnelle). J'avais le sentiment que le travail que je faisais là était le mieux de tout ce que j'avais à faire. C'était "construire sur du solide".

L'essentiel dans la vie, c'est grandir, on est là pour ça ; pour rien d'autre en fait !

Avancer dans la vie en trainant ses névroses ne mène guère qu'à des déceptions, des conflits, des désolements. Et effectivement l'évangile précise bien "celui qui écoute mes parole et les met en pratique".

Concernant la pratique de "faire face à ses ombres" je tiens à partager avec vous la possibilité de vivre une "initiation à la masculinité sacrée" transformatrice. Il s'agit de "Mkp les nouveaux guerriers" ; Mkp : "the mankind project" : "le projet de l'humanité" (http://www.mkpef.org/).

C'est un mouvement né au Texas il y a une trentaine d'année, qui s'est donné pour mission de redonner leur "vrai pouvoir" aux hommes. Leur donner la possibilité de vivre une "véritable initiation pour les temps modernes" et surtout de faire fasse à ses ombres, ses peurs, ses lâchetés. C'est en effet le passage obligé pour qui veut installer l'intégrité (je fais ce que je dis, je dis ce que je fais) dans sa vie, car il faut d'abord canaliser nos facettes étouffées : l'enfant, l'aventurier, l'homme sauvage.

Cela existe aussi pour les femmes, dont le challenge est de recontacter "leur féminin sacrée". En France il existe 2 associations : Women within (http://womanwithin.org/) et Women in power. Le plus simple est de venir aux soirées de "retour d'initiation" (qui fait office de "portes ouvertes" libres et gratuites). A Paris il y en a tous les 2 mois environ et les associations de femmes sont également là pour se présenter. 

 

Mais revenons à notre sujet : la Révélation des pyramides. 

Pour moi, les connaissances "cachées" sont dorénavant peu à peu révélées et mises en lumière : partout dans le monde et par une proportion exponentielle de personnes.

Jacques Grimault Alchimiste_Grimaud_005.JPGfait parti de ces gens là. C'est un vrai puits de science, capable de lire dans le texte de nombreuses langues et alphabets, et capable de lire et décrire la "langue orginelle" de l'humanité !

Dans le film on se réfère souvent à un certain "informateur". Et bien c'est de lui dont il s'agit. Pour moi il est un initié. Il se dit d'ailleurs transmetteur de l'hermétisme. Les révélations sur la vraie dimension des batisseurs des pyramides, et possiblement de  l'atlantide, présentées dans le film, ne sont qu'un début : bien d'autres épisodes, encore plus étonnants, sont en gestation... 


Des possibilités inouïes sont partout en train d'émerger, comme ceux présentées dans le film Lumière par exemple, ou ceux expliquées par Nassim Haramein, considéré par certains comme le nouveau Einstein (cf http://bouger-la-vie.com/blog/nassim-haramein-einstein-des-temps-nouveaux/ ), ou encore ceux revendiquées par le russe Grigori Grabovoï (sur la téléportation, entre autres), dont on m'a parlé cette après-midi, ce qui était encore impensable il y a quelques dizaines d'années. 

Quand un mensonge tombe, souvent c'est le début d'une longue succession de mises à nu. C'est vraiment ce à quoi on assiste actuellement. Une mise à nu de la vision étriquée d'un monde constitué de matière inerte et dépourvu de sens.

C'est juste absurde, mais c'est pourtant le monde dans lequel on vit.. euh pardon, dans lequel on vivait. Car on voit la fin du tunnel, semble-t-il.

Regardez le film "Le secret caché des pyramides d'Egypte révélé" c'est devenu un incontournable ! Présenter autant de faits non encore expliqués par les égyptologues, avec autant de précision, d'avis d'experts reconnus, d'images et d'explications est une grande première. Mais ce film est surtout l'occasion de prendre conscience que nos livres scolaires d'histoire ne présentent visiblement qu'une partie très restreinte de ce qui s'est passé durant la longue Histoire de l'Humanité.  

Parlez-en autour de vous. Pour aller plus loin, écoutez les interviews de Jacques Grimault et Patrice Pooyard sur les différentes radios.

Pour info j'ai commencé à suivre l'enseignement de Jacques Grimault un mardi sur deux à Paris. Son site : http://www.nouvelle-atlantide.org/

Pour assister aux cours : http://www.nouvelle-atlantide.org/activites/cours/cours-philosophie-astrologie.html

 

Egyptologie

Il existe d'autres sites, qui semblent sérieux, qui présentent les données techniques et mathématiques très évoluées liées aux pyramides.

Par exemple : http://dimooz.free.fr/void/khoufou/kheops-a-la-vitesse-de-la-lumiere.html   

Mais il y en bien d'autres !

 

Une autre investigation remarquable sur les pyramides, de Georges Vermard et Mathieu Laveau : http://www.filmsdocumentaires.com/films/2051-la-grande-pyramide-revelation-cosmique


D'autres films sont des moments incontournables à réserver dans votre emploi du temps : la plupart de ces films sont disponibles ici : http://www.inexplique-endebat.com/ 


Quelques exemples: 

 

WATERhttp://www.inexplique-endebat.com/article-water-le-pouvoir-secret-de-l-eau-115407127-comments.html

 

THRIVE : http://www.inexplique-endebat.com/article-thrive-what-on-earth-will-it-take-prosperer-sur-terre-96347212-comments.html

 

THE LIVING MATRIX : http://lesinsoumis.org/the-living-matrix-notre-pouvoir-dauto-guerison/

 

 

LUMIEREhttp://www.inexplique-endebat.com/article-lumiere-prana-vivre-de-lumiere-sans-manger-ni-boire-90530999.html

 

LE JEÛNE une nouvelle thérapie ? : http://www.youtube.com/watch?v=epJsYxK-hPU  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Infos
commenter cet article

commentaires

Un passant 06/02/2016 14:47

L'auteur Sandrine Desse, dans son roman, L'histoire proscrite, propose une théorie assez intéressante à ce sujet:
"...Ebloui, Cyril caressa respectueusement la pierre du
Sphinx. Tout à son bonheur, il en oublia les hommes
armés qui les escortaient. Alexis le couvait d’un regard
souriant. Dominique, en sueur, peinait à les suivre. Son âge
et son poids ne s’accommodaient pas à cette torride
chaleur.
« – Je suis en train de crever d’avoir fait trois pas et tu
voudrais me faire croire que ce sont des humains qui ont
construit ça ? Si c’était le cas, il y aurait plus de squelettes
que de grains de sable, ici ! Alexis lui tapota doucement le
ventre du bout de son index.
– Cher ami, je pense que le principal secret réside dans
une nourriture moins riche…
– Ils étaient sensés porter bien plus sur leur dos que
moi sur le ventre… Bon Dieu, je suis en train de cuire !
Cyril lui lança un regard incrédule, puis son visage
s’illumina.
– Si ça a l’air impossible, c’est qu’ils ne l’ont pas fait.
L’explication la plus logique est toujours la plus proche de
la vérité. Les théories les plus folles circulent pour
expliquer le mode de construction de ces monuments. Une
des théories qui fâchent le plus les égyptologues est celle de
la pierre réagglomérée à partir de calcaire désagrégé émise
par Joseph Davidovits en 1978. Et pourtant, les dernières
recherches scientifiques tendent à lui donner raison,
d’autant plus que le calcaire argileux est naturellement
présent sur les lieux de la construction. Sa théorie visait à
trouver une réponse pratique aux difficultés liées au
transport, au levage ou à l’ajustement très serré des blocs,
ainsi qu’à d’autres questions réputées insolubles comme la
fabrication des statues et des vases de pierre dure aux
formes fines et à l’aspect de surface soigné qui semblent
impossibles à réaliser par des méthodes de taille, surtout à
une époque où l’outillage était essentiellement de pierre et
de cuivre. Joël Bertho va dans ce sens en affirmant que
d’importants blocs de pierres concaves et convexes
s’assemblent parfaitement au millimètre près ce qui est
impossible à faire en taillant les pierres. Avec une
extraordinaire mauvaise foi, Jean-Claude Golvin a retoqué
ces théories en répondant que la provenance de toutes les
sortes de pierres constituant les pyramides est parfaitement
connue, les pierres des assises étant en calcaire silicieux
provenant de Gizeh même où les carrières sont encore
visibles, le parement venant de Tourah et le granite des
chambres funéraires étant issu des carrières d’Assouan. Il
ajoute en conclusion qu’il ne voit pas pourquoi les
Egyptiens se seraient compliqué la tâche en fabriquant de
la pierre alors qu’ils en avaient à revendre. On pourrait lui
répondre en lui disant qu’ils l’ont fait pour les mêmes
raisons que nous préférons utiliser aujourd’hui le béton
pour nos constructions. Ça facilite la manutention, et ça
améliore l’étanchéité et la solidité de la structure. Mais si je
crois que Davidovits a raison sur le principe, je crois qu’il
se trompe sur la méthode. Il est compliqué de trouver de
l’eau dans le désert, or c’est un élément essentiel pour
agglomérer la poudre de calcaire et un liant quelconque.
Par contre, le soleil est généreux… Avez-vous entendu
parler du four solaire d’Odeillo ? Grâce à lui, on peut
obtenir en quelques secondes des températures supérieures
à 3500°C. Pour en construire un, il suffit de savoir
fabriquer des miroirs. Or, on en a régulièrement retrouvé
dans les sépultures. Et le calcaire entre en fusion à 840°C
seulement. Ce sont bien des pierres moulées. Fondues et
moulées. Ces hommes ne se sont pas inutilement épuisés à
transporter ces pierres monumentales. Ils ont tout
simplement transporté des sacs de poudre calcaire jusqu’au
four solaire et les ont fondus puis moulés directement sur
place, un peu comme nous le faisons avec une
bétonnière…
– Enfin, Cyril, on ne peut pas faire fondre une roche…
Objecta doucement Dominique.
– Ah, c’est nouveau, ça ! Et le magma, c’est quoi, à
votre avis ? De la roche fondue ! Ils n’étaient pas plus bêtes
que nous, nos anciens… Il n’y a aucune raison qu’ils
n’aient pas compris ce phénomène naturel. J’en veux pour
preuve qu’une étude paléomagnétique des deux grandes
pyramides d’Egypte a été récemment menée. Elle est basée
sur l’hypothèse que si les blocs ont été fabriqués in situ par
agglomération leurs moments magnétiques auraient été
tous parallèles, orientés à peu près dans la direction nordsud.
Toutefois, si les pyramides ont été construites à partir
de blocs naturels, extraits et transportés depuis les carrières
voisines, ayant subi une rotation aléatoire au cours du
transport et de la construction, alors les directions de leurs
moments magnétiques seraient orientées au hasard.
L’étude conclut que les paléodirections des trois
échantillons présentent l’orientation commune nord-sud,
ce qui permet de penser qu’ils ont été effectivement
produits in situ.
– Je veux bien, Cyril, mais si le revêtement des
pyramides est effectivement en calcaire, si on le soumet à
une décharge électromagnétique, elles tombent en
poussière. Remarqua Alexis.
– Le docteur Philip Callahan a mesuré le calcaire qui
couvre la grande pyramide. Il est diamagnétique. Le granit
rose utilisé à l’intérieur du bâtiment est en revanche l’une
des substances les plus paramagnétiques qui existent. C’est
un sarcophage efficace contre le magnétisme et qui permet
de protéger les matériaux du monument. Il n’est d’ailleurs
pas exclu que des grains de silice aient été volontairement
ou accidentellement mélangés en quantité infinitésimale
au calcaire en fusion, l’émaillant de petits morceaux de
verre qui est un bon isolant si je ne m’abuse.
– Vous avez raison, mais je ne vois pas de traces de
verre autour de nous. Un four d’une puissance telle qu’il
permet la fusion du calcaire aurait transformé le sable qui
l’entourait en verre et nous en aurions des traces visibles !
– Et le verre lybique ! Il y en a 6500 km carrés… Que
vous faut-il de plus ?
– Le désert lybique… Ce n’est pas à côté ! Ça ne plaide
pas en faveur de la fusion et du moulage in situ…
– Je vous le répète : ne les prenez pas pour des idiots,
ces Egyptiens ! Ce verre lybique n’est pour moi que la
preuve qu’ils ont testé leur méthode et leur matériel avant
de passer aux choses sérieuses. On n’a pas construit la
première bétonnière sur le chantier de l’Empire State
Building, nous !
– Alors pourquoi n’y a-t-il pas de verre autour des
pyramides ?
– Parce que le four n’était pas au sol, tout simplement.
Puisqu’il est communément admis qu’ils maîtrisaient l’art
des échafaudages… Je ne vois pas ce qu’il y a d’impossible
à cela…
– CQFD ! Conclut Dominique en lui donnant une
grande bourrade dans l’épaule...."