Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 09:24

Je n’avais encore jamais ressenti aussi fortement la justesse d’être avant tout un « je » avant d’être quoi que soit d’autre. Hier, j’ai ressenti fortement l'importance d'être soi-même et de décider par soi-même. Quand je regarde en arrière, je vois que la ligne directrice de ma vie, jusqu’à présent, avait été articulée autour du « tu », du « vous », du « service à une cause ». Jusqu’à présent, la ligne directrice, la « croyance originelle » de ma vie n’était pas à mon service, au service de ma croissance. D’où la difficulté extrême de me sentir responsable de ma vie, de mes choix. D’où ma recherche très précoce  des grandes causes pour lesquelles il vaille la peine de se battre, moi le rebelle, puis des grandes philosophies qui soient à comprendre, puis des voies religieuses qui soient porteuses de sens pour notre époque. Jamais cependant mon esprit fondamentalement ouvert n’a cessé de s’intéresser à de nombreux sujets ni de tenter de créer des liens, des cohérences. Des cohérences ? Oh le doux rêve de mettre peut être à jour une « cohérence universelle ». Mais alors pour qui ? Puisque chacun est sur un bout du chemin qui lui est propre. Puisque chacun est unique, qu’il n’existe pas sur terre deux personnes qui voient le monde exactement de la même manière. Il n’existe pas 2 personnes qui appréhendent, qui interprétent le monde avec exactement les mêmes expériences, les mêmes croyances, les mêmes gènes.

Une seule expérience, peut-être, est identique pour chacun, c’est celle de l’esprit, au sens mystique du terme. L’expérience absolue du Soi, de la communion avec l’UN, que certains rares privilégiés peuvent ressentir lors du ravissement de la méditation profonde ou bien lors d'une NDE (near death experiment).

Finalement, il n’y a pas de cohérence universelle. Il n’y a que l’expérience, la connaissance utile à un moment précis. A un besoin précis. Mais, lui, ne peut être qu’individuel, personnel, émanant du Je. Cela, c’est une grande découverte. On sait bien qu’avant d’être utile pour les autres, il faut avoir été utile pour soi-même. Mais de là à s’autoriser à construire sa destinée autour de son "Je", de son « moi personnel », il fallait passer au-delà d’un conditionnement fortement ancré du « service à autrui », de l’« humilité » face au Très-Haut. Non. D’abord Je. Et c’est le début de l’action constructive. Pour pouvoir prendre compte de ses profondes aspirations, il faut être à l’écoute de ses propres aspirations. Avant de construire un projet qui nous fasse vibrer et qui soit donc plein d’avenir, il faut s’interroger sur ce qu’on a au fond des tripes. De ses tripes.

Cette expérience du "Je", je l'ai vécu 3 jours exactement après le rite de la moitié de la vie (cf l'article sur les rites de passage), que j'ai célébré dans un sous bois protégé dans lequel je vais parfois me promener. Durant ce rite, j'ai recontacté mon enfant intérieur, je me suis promis certaines choses, comme de ne plus jamais me laisser dominer et de prendre mes propres décisions. C'était très bien et je sens que ca a été utile. 

 

 Cette découverte de l'importance, pour moi, de "je décide" est assez logique : la particularité de mon back-ground familiale est d'être plutôt attaché aux valeurs collectives, au service public, au fait que "on subit son époque" ainsi que les idées dominantes, plutôt qu'on l'influence. Toute ma vie, j'ai finalement cherché consciement et inconscient, à suivre des voix. Suivre. Pas vraiment créer, même si j'ai toujours été militant de l'ouverture d'esprit. Ce qui donne un intérêt de une multitudes de voix, et derrière cette attitude une sorte de peur de se tromper. Aujourd'hui, je prend enfin de l'altitude, et le "je décide" m'offre une grande qualité d'attention, de focus sur le choix du moment. Et c'est cela aussi qu'apporte le rite de passage. Le focus sur un moment privilégié. Mais l'objectif n'est-t-il pas que chaque moment devienne privilégié ? Chaque moment est important. Il n'y a alors plus de proscratination (reporter à plus tard). Les choses se font maintenant, avec la prise en compte de l'importance de l'énergie qui est dépensée à ce moment là et pour ce sujet là.

Dans sa conférence du 22 septembre 2006, Jodorowsky aborde les sujets sur lesquels je suis en train de travailler ! : le couple et la polarité, et surtout la volonté. Je souhaite trouver le temps de transcrire la conférence, même si mon camescope s'est arrêté en plein milieu ! la batterie est morte. Mais j'ai pris des notes.

Partager cet article

Repost 0
Published by CHRISTOPHE - dans clesdevie
commenter cet article

commentaires

cerkowsky 17/11/2008 11:27

c'est un site interressant pour les gens novices  qui on un debut de quete avec des articles  variees c'est bien continuer christophe

Christophe 21/11/2008 11:10



oui Merci pour vos encouragements


Christophe