Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime.
  • Contact

Articles Récents

Catégories

13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 10:59

Nous sommes entrés dans l'époque Méta-moderne : de nombreuses connaissances qui paraissaient jadis obscures ou ésotériques se trouvent aujourd'hui expliquées par la science : eh oui, des scientifiques comme Fritjof Capra l'avaient déjà expliqué il y a plus de 20 ans, l'ère où physique et métaphysique se rejoignent est inaugurée ! Réalité ou utopie ? Perspectives passionnantes en tout cas. Tant de livres bouleversants sont apparus depuis ces 3 ou 4 dernières décennies. On pourrait les séparer en 3 catégories : 1) les ésotériques et les messages "canalisés" (channels) qui traitent de l'avènement de la nouvelle conscience, mais avec un vocabulaire excessivement spiritualiste, comme Kryeon, Telos, Marciniac, Merlin, etc ... (je n'accroche pas à ce genre de livres)  ; 2) les "scientifiques", qui traitent des bouleversements que notre mondre subit actuellement, comme entre autres les livres de Greg Braden, Rupert Sheldrake, Ervin Lazslo ou encore Stanislav Grof ; 3) enfin les outils de développement comme ceux d'Anthony Robins ou Christophe André, d'éveil de conscience comme ceux de Claudia Rainville, Lise Bourbeau ou Claude Imbert, et les romans initiatiques comme ceux de James Redfield, Marlo Morgane, Dan Millman, Scott Peck.... J'adore vous présenter cette dernière catégorie et vous communiquer mon enthousiasme et mon éternel positivisme. Car sortir d'une névrose de dépendance, cause d'immobilisme spirituel, est merveilleux et les yeux de celui qui a cette opportunité sont émerveillés en permanence par le monde plein de potentiels qui se découvre à lui. Mon cas représente un bon modèle je pense. L'humanité a été gardée dans son ensemble en état de servitude et de dépendance pendant si longtemps... Après les "révolutions" industrielles puis sociales puis culturelles (et sexuelles), ce sont maintenant les révolutions de la conscience qu'il nous faut faire. Des ailes nous poussent dans le dos, permettant de prendre notre envol et de réaliser nos potentiels.

Métamédecine, la guérison à votre portée fait parti des livres essentiels, car l'auteur résume les dernières connaissances évolutives et va à l'essence de ce qui nous fait souffrir, dans la même veine que Lise Bourbeau. Et oui, encore mon quatuor quebecois et "l'école" du décodage biologique ! (cf "mes références en développement personnel). Mais aujourd'hui la connaissance de soi passe par là. La santé et le bien-être passe obligatoirement par la libérations de nos mémoires émotionnelles refoulées. Courage et connaissance, donc.

Et bien ce livre conduit avec intelligence le lecteur à la source, à la cause  profonde de ses souffrances. Il l'aide à se libérer de ses peurs, de ses culpabilités, de ses colères, de sa honte ou de son mal de vivre qui donnent lieu à la majorité de ses malaises et de ses maladies.  C'est un véritable guide d'autoguérison. La formation scientifique de l'auteur lui a laissé la rigueur, la méthode, l'analyse, le discernement que requiert son rôle de praticienne expérimentée en relation d'aide. Un réseau de thérapeutes formés par elle existe aussi. "La souffrance est un correctif qui met en lumière la leçon que nous n'aurions pas comprise par d'autres moyens et elle ne peut jamais être éliminée, tant que cette leçon n'a pas été apprise". Dr Edward Bach (le célèbre inventeur des élixirs floraux).

Le célèbre Norman Cousins, dans La Volonté de guérir, évoque l'expérience qu'il a vécu à l'âge de 10 ans, lorsqu'à la suite d'une erreur de diagnostique médical, il fut envoyé 6 mois en sanatorium. "L'aspect le plus intéressant pour moi de cette première expérience était que les malades se divisaient en deux groupes : ceux qui étaient convaincus qu'ils allaient vaincre leur mal et pourraient reprendre une vie normale, et ceux qui se résignaient à une maladie prolongée, voire fatale. Nous, les optimistes, nous étions devenus bons amis, nous avions des activités créatrices et nous n'avions pas grand chose à faire avec les malades qui s'étaient résignés au pire. Lorsque les nouveaux venus arrivaient à l'hopital, nous faisions de notre mieux pour les recruter avant que la brigade lugubre ne se mette à l'oeuvre. "Je ne pouvais pas ne pas être frappé par le fait que le pourcentage de garçons de mon groupe qui étaient déclarés 'guéris' était beaucoup plus élevé que celui des gosses de l'autre groupe."

Le Dr Bernie S. Siegel, célèbre chirurgien et enseignant à l'université de Yale, est un des pionniers de la médecine corps/esprit. Dans son best-seller L'amour, la médecine et les miracles, il précise que "les malades réagissent très différemment. Certains sont prêts à faire n'importe quoi pourvu qu'on ne leur demande pas de changer, même si ce changement pouvait les aider à guérir. Quand je leur offre le choix entre se faire opérer et vivre autrement, 8 sur 10 me disent : "Opérez. C'est moins pénible. Tout ce que j'aurai à faire, c'est trouver une garde pour mes enfants pendant la semaine que je passerai à l'hôpital." Ceux qui préfèreraient changer représentent 24% des cas.

Mais revenons à Claudia Rainville. Pous elle, prendre la responsabilité de sa santé et de son bonheur est essentiel sur le chemin de la guérison. Nous devons chercher à changer notre fréquence vibratoire : "lorsque nous sommes malades, malheureux ou qu'il ne nous arrive que des situations désagréables, ce n'est pas une question de malchance, de hasard ou une punition divine. Ce n'est que la résultante de la fréquence que nous syntonisons. Apprendre à s'aimer et à penser positivement peut nous faire changer de fréquence. Les hautes fréquences amènent bien-être et harmonie. En saisissant bien le fonctionnement des fréquences vibratoires, nous pouvons comprendre comment nous donnons naissance dans notre monde à tel malaise ou telle maladie. Il en est de même en ce qui concerne les différents évènements de notre vie. Par exemple : les pensées de peur ont une fréquence vibratoire qui donne naissance dans notre monde à l'objet de notre peur, car la peur nous fait poser des actions qui vont matérialiser ce que nous craignons.

 L'auteur explique ensuite comment fonctionne notre cerveau, et son rôle dans les manifestations d'équilibre et de déséquilibre. En particulier, le rôle de l'hypothalamus et du cerveau limbique. L'interprétation rationnelle issue de l'hémisphère gauche du cerveau des évènements qui nous arrivent, ainsi que l'interprétation sensitive de l'hémisphère droit, sont transmises à l'hypothalamus, qui lui, informe le système neuro-végétatif (composés des 2 systèmes nerveux : l'orthosympathique et le parasympathique) et le système endocrinien. D'où toutes les répercussions de notre vie intérieure sur nos organes.

Quelques notions clés : en cherchant à fuir une situation qui nous fait mal, nous fuyons également ce qui nous permettrait de nous en libérer. Tant que l'on se console, on ne libère pas cette souffrance que l'on porte. Tout ce qu'on refoule finit par refaire surface avec débordement.

Ensuite, l'auteur nous apprend comment comprendre et bien utiliser nos propres programmations. Puis quelles sont les raisons ou "utilités" des maladies, qui sont la réponse du cerveau en fonction de notre situation particulière, de notre besoin vitale de survie.

La deuxième partie du livre offre les clés de l'autoguérison. Pour se libérer de son mal de vivre il faut comprendre que nous sommes des "êtres de désirs" et que nos besoins sont hiérarchisés. Nous pouvons accorder de l'importance à un niveau que si les échelons inférieurs sont satisfaits. La pyramide d'Abraham Maslow se divise ainsi en cinq paliers. Si certains besoins fondamentaux ne sont pas donnés à un enfant, il est probable qui transportera ce manque tout au long de son existence. A l'âge adulte, cette personne aura besoin de se "consoler". D'où l'importance des psychothérapies pour arriver à se comprendre. Mais Claudia Rainville propose une véritable thérapie afin de libérer nos mémoires émotionnelles. Elle étudie en particulier les culpabilités, sentiments particulièrement destructeurs pour nous, héritiés de la culture judéo-chrétienne. Il en existe 4 principales, dont découlent toutes les autres : a) culpabilité d'avoir causé la souffrance ou la mort d'une personne b) d'avoir déçu un ou des êtres chers c) de n'avoir rien pu faire pour aider un proche d) d'avoir reçu plus que les autres. Pour se libérer de nos culpabilités, qui sont souvent très subtilement cachés dans notre subconscient, il faut passer par a) la prise de conscience b) l'acceptation c) l'action transformatrice. On apprend notamment que nous ne sommes pas responsables du bonheur des autres, même si l'on peut être l'occasion qui leur fait vivre une situation dont ils ont besoin sur la voie de leur évolution.

Elle étudie ensuite les peurs et leurs répercussions, la colère et les frustrations, la honte et ses manifestations, finalement, elle propose une véritable méthode afin de reconstituer l'histoire de son malaise.

La troisième partie du livre détaille la symbolique de notre corps et de nombreuses pathologies. Finalement, comme beaucoup d'auteurs de livres de développement, elle donne des conseils d'hygiène de vie, qui sont tout aussi importants à suivre si on veut une vie équilibrée, et nous conseille quelques pratiques complémentaires comme la respiration, le massage ou l'antigymnastique (travail psycho-corporel).

Claudia Rainville a écrit d'autres ouvrages, tout aussi précieux, il n'y a qu'à regarder dans Amazon.fr ! Pour plus de renseignements, consultez : http://www.metamedecine.com/Fr/Accueil.asp

  Je tiens à préciser que ses ouvrages, comme ceux de Claude Imbert, servent à réaliser une véritable auto-psychothérapie, mais cependant, pour se donner un vrai coup de pouce, rien ne remplace une relation d'aide.  

Partager cet article

Published by CHRISTOPHE - dans Sante
commenter cet article

commentaires