Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

6 août 2006 7 06 /08 /août /2006 16:00

Zidane a-t-il craqué lors de la finale de la coupe du monde de football comme je l'ai entendu récemment dans la bouche d'un enfant durant les vacances d'été 2006 ? Cette question, Zidane a réussi le tour de force à la soumettre au monde entier, au point de quasi-occulter la victoire des italiens dans les colonnes de la presse mondiale. Imaginez ! la coupe du monde de football est probablement l'évènement le plus suivi sur la planète, et cette année elle a bien-sûr particulièrement enthousiasmé les français, et je l'ai été moi-même, goûtant à la formidable émmission d'énergie pure, tangible, qu'elle a générée.

Au delà de l'enquête de la FIFA sur les circonstances réelles qui ont provoquées le coup de tête et de son résultat, que je ne connaîs même pas, la question que Zidane pose n'est-elle pas celle tout simplement de la vérité ? L'article de Patrice Van Eersel, que j'ai lu sur le site de nouvelles clés, est particulièrement pertinent à ce sujet : http://www.nouvellescles.com/article.php3?id_article=385 (chroniques rat des villes  - rat des champs)

comme il le rapelle, Zidane avait fait la première page du magazine Psychologies, et l'interview faisait paraître un Zidane tout ce qu'il y a de plus sucré (sweet comme on dit outremanche), gentil de chez gentil. Ce qui est certainement un aspect assez faussé de ce qu'il est en réalité : comment atteindre son niveau sans receller un immense potentiel d'agressivité, que l'on perçoit d'ailleurs très bien lorsqu'il joue, à côté de ses qualités de concentration exceptionnelles. Alors comment ne pas imaginer que ce coup de tête magistral, sous les feux des caméras, est un coup de maître de son inconscient pour révéler à tous que l'image qu'il donne depuis trop longtemps est fausse : non, ce n'est pas vrai, je ne suis un gentil garçon qui a réussi dans le football, capable de supporter comme un doux agneau les insultes de mon adversaire. Non, la réalité est que je suis un homme, je suis conscient d'être un athlète exceptionnel et je possède un grande réserve de combativité. Rétablir la vérité sur mon image.

Rétablir peut être même la vérité sur le football, qui est par essence, l'expression canalisée de la combativité masculine, transposition moderne des jeux du cirque. Comme pour accompagner le best-seller de Thomas d'Ansembourg, Ne soyez pas gentils, soyez vrais, lancé par la dynamique Guy Corneau, Zidane fait ressortir combien le développement  personnel est primordial pour chacun, et surtout lorsqu'on est une star ... Se connaître soi-même, toujours et encore .... au moment même où je suis sur le chemin de reconquerir ma masculinité, Zizou réussi à poser la question à tous les hommes de cette planète : ne serait il pas temps de trouver notre place, après la déferlante féministe des années 70, et la féminisation générale de la société, qui à l'aube de l'ère du Verseau, rêve légitimement d'une ère de paix mondiale et de paix intérieure. Car ce qui est fondamental à comprendre, c'est que la paix intérieure ne peut s'actualiser qu'accompagnée au préalable du ré-équilibrage entre nos 2 polarités - féminin - masculin (cf l'article sur Arouna Lipschitz). En extrapolant à peine, remarquez le succès du film Disney Le roi lion, qui ne relate rien d'autre que la reconquète de la qualité d'homme, de père, de dirigeant, et de prendre conscience de cette responsabilité ; "n'oublie qui tu es, tu mon fils, tu es le roi" ... 

Partager cet article

Repost 0
Published by CHRISTOPHE - dans clesdevie
commenter cet article

commentaires