Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 20:49

Arouna nous t'aimons ! c'est le cri qui me vient spontanément à la lecture de ces page si belles, chaleureuses et pleines du sens de la vie, dans lesquelles on se reconnait tellement, nous les chercheurs de Vérité, qu'on se laisse bercer par les lumineuses conclusions auxquelles elle nous amène. Dotée d'une grande sincérité, étandard de ceux qui avancent à pas de géant dans la vie, animée d'une grande volonté et d'un talent littéraire indéniable, Arouna a vécu plusieurs vies en une seule et nous livre généreusement tous ses cheminements, à travers marécages et champs embaumants de lys spirituels.

Arouna a été précurseur de ce j'ai vécu. Et comme tous les précurseurs, elle possède une intuition qui la protège de nombreux écueils. Et c'est au moment de ma vie où j'arrive à peu près aux mêmes conclusions que je découvre les livres enivrants d'Arouna, comme des hymnes à l'Amour et la Beauté, dont tous les rêves de mon âmes sont pétris.

Arouna traite avec lucidité et honnêteté des sujets épineux que nombres d'occidentaux ont rencontré tels que sexualité et spiritualité ou bien le choix de la spiritualité et du mysticisme face à son entourage. Je me retrouve tant dans ses récits ! sans parler de nos similitudes :

de tempérament : rebelle et intellectuelle, passionnée, rationnelle et contemplative,

d'âme: vieille âme juive, éternelle questeuse du sens de la vie, 

de défis : estime de soi à rafistoler, absence du père à combler, si important pour le rôle de leadership, etc...

Dis moi si je m'approche raconte le début de son parcours, jalonnés de plusieurs amours et amitiés, son doctorat en sémantique, la naissance de son centre parisien de yoga puis son expérience mystique vécue suite à sa rencontre avec un maître hindou rayonnant d'autenticité, qui elle même préfigure la rencontre lumineuse avec un second maître spirituel, occidental celui-là. Un récit captivant, qui nous mène sur la route de la compréhension et de l'accomplissement intérieur d'une femme moderne. Parfois, au détour d'un paragraphe, je ferme les yeux et savoure un état d'unisson entre coeur, énergie, cerveau et la plume chaleureuse de l'auteur.

Dans L'Un n'empêche pas l'autre, la suite, elle continue à ettayer son parcours atypique et riche. La guérison de l'antagonisme des 2 forces en nous, le féminin et le masculin, est rapprochée de la ré-appropriation de sa mère et son père intérieurs, et tisse l'élaboration de son enseignement actuel, La voix de l'amoureux, qui est également le titre de son 3ème ouvrage, qui vient de sortir début 2006, honoré du 1er prix du magazine Psychologies.

J'arrive bientôt à la fin de son 2ème livre, et ce matin de juillet le récit se met à me parler directement, à la manière du livre magique de l'Histoire sans fin, alors même que l'auteur traite du langage des signes et de la capacité ou non à les déchiffrer ! et voilà que nos chemins se croisent dans les méandres de nos passés, qui ont connus les mêmes lieux et les mêmes ressentis, jusqu'à citer mon propre prénom, Christophe, dans l'ouvrage. Quel clin d'oeil, ces paragraphes qui m'enseignent en direct sur mon incapacité historique à interprêter correctement les signes du destin. Il faut dire que j'ai emprunté depuis longtemps la voie royale du ressenti direct par le chakra coronal, ce garant des justes comportements, remplaçant la guidance d'un maître. C'est d'ailleurs dans la conclusion de l'ouvrage : Je sens le Dieu du Temps satisfait : je n'oublie plus que la cime de l'arbre n'est pas un "je suis" arrivé au but, mais l'expression d'une souveraineté en perpétuel devenir.

Arouna me confirme dans ce que j'ai compris : devenir responsable de nos choix, que nous faisons parfois inconsciement, afin d'apprendre note leçon du moment. Apprécier la cohérence de notre vie, apprendre à lire le sens de tout ce qui nous entoure et nous arrive, à commencer par le tempérament dans lequel on a choisi d'évoluer en choisissant nos parents ! Apprendre à débusquer nos schémas répétitifs ; la petite voix d'Arouna lui assène : L'enjeu ! Demande-toi toujours quel est l'enjeu d'un schéma répétitif. Tu sais bien que les épreuvent reviennent quasiment à l'identique tant que tu n'as pas saisi leur message, tant que tu n'as procédé à la rectification de l'une de tes croyances ou pensées devenues obsolète, ou d'un sentiment négatif qui t'empoisonne.

Le défi est magnifique : vivre l'amour humain et garder le lien avec le sacré, LUn n'empêche pas l'autre! L'amour est la clé du plaisir dans toutes les relations, familiales, spirituelles, fraternelles et amicales. La clé ? Maintenir la réciprocité, l'équilibre entre le donner et le recevoir, les droits et les devoirs de chacun. L'amour est infini mais jamais inconditionnel.

L'auteur traite de la guérison de la névrose des passifs-agressifs. Une guérison qui doit ultimement laisser place à la joie inéfable. Pour l'écriture du livre, elle se plonge dans la "récapitulation". Et cela change le cours de sa vie. Les cartes brassées produisent un nouveau jeu. Revenir sur son passé est la seule victoire possible sur le temps. Le retour sur soi interrompt la linéarité d'un itinéraire, lui donne une nouvelle direction.

Le travail sur soi, toujours en encore ! 

J'ai commencé le 3ème ouvrage La voix de l'amoureux fin septembre 2006 et voilà la magie des récits qui se répète. Et à nouveau tout autour de moi semble à s'animer et les évènements prendre sens, comme si également une échéance semblait se dessiner, qui donnerait sens à tout mon parcours et mes efforts de prendre confiance en moi et en mon destin.

L'auteur anime des séminaires et des rencontres sur Paris et propose notamment de guérir de la nostalgie fusionnelle, ou nostalgie de l'ailleurs. Voilà je l'affirme haut et fort, ma vie a changé depuis la lecture des ouvrages d'Arouna. Fondamentalement. Comprendre que l'on souffre de la nostalgie de l'ailleurs est déterminant pour un chercheur spirituel d'aujourd'hui.

L'actualité concernant Arouna Lipschitz : cf  http://www.arouna.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by CHRISTOPHE - dans clesdevie
commenter cet article

commentaires

aurélie 07/12/2006 19:07

magnifique ce parcours