Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 14:16

Résumé du livre du Dr Christophe André La force des émotions (Ed. Odile Jacob)

Christophe André est psychiatre et il l'auteur de nombreux livres passionnants qui nous permettent de mieux appréhender les comportements humains. A partir de son expérience, agrémenté de nombreux témoignages issus de sa pratique, Christophe André est un excellent vulgarisateur de la psychologie "orthodoxe". Grâce à son amour du cinéma, il nous offre des ouvrages fort plaisants à lire, et pertinents. Avec La force des émotions, il fait le point sur ce qui tourmente nombreuses de nos relations, et qui constituent un des grands héritage de notre longue évolution à travers le règne animal et à travers les âges. 

 La difficile définition d'une émotion, 4 écoles, 4 points de vue :

Nous sommes émus parce que c'est dans nos gènes

Nous sommes émus parce que notre corps est émus

Nous sommes émus parce que nous pensons

Nous sommes émus parce que c'est culturel

Qu'est ce qu'une émotion fondamentale ? Elle doit répondre à ces critères : débuter soudainement, durer peu, se distinguer des autres émotions (même si peur, anxiété et angoisse font partie de la même famille), apparaître chez le bébé, agiter le corps à sa manière (par exemple, la peur et la colère provoquent une accélération du coeur, mais la colère augmente la température cutanée des doigts, tandis que la peur les refroidit). Les psychologues évolutionistes tiennent à 3 autres critères : avoir une expression faciale universelle chez tous les humains, être déclenchée par des situation universelles (ex: la perte d'un être cher provoque universellement de la tristesse), être observable chez nos cousins primates (chimpanzé).

Je n'expose ici que ce qu'on pourrait nommer "l'origine de nos émotions", en quoi elles furent utiles à la survie de l'espèce ; finalement à la survie de nos anêtres !

1) La colère

La colère entraîne universellement : une augmentation du tonus musculaire, en particulier dans les bras, les vaisseaux périphériques se dilatent (d'où la sensation de chaleur, rougeur de la face, température cutanée des doigts), et augmentation du rythme respiratoire, de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle (meilleure oxygénation).

La colère a donc 2 fonctions : nous préparer au combat mais aussi le rendre inutile en intimidant l'autre. Nous retrouvons cette double fonction, préparatiion à l'action et communication, pour pratiquement toutes les émotions. Cette fonction d'intimidation est essentielle: elle permet d'éviter le combat, procédé risqué et coûteux en énergie dans toute les espèces. Si l'homme a survécu, c'est en parti parce que , dans les tribus de nos ancêtres comme dans tous les groupes d'animaux sociaux, la plupart des conflits peuvent se régler pr une soumission de l'un face à une attitude intimidante de l'autre.

Les raisons de la colère : pourquoi se met-on en colère ? c'est le résultat d'une série d'évaluation psychologiques presque instantanées, qui nous font apprécier si l'événement est à la fois : indésirable, intentionnel (volonté différente de la nôtre), contraire à notre système de valeur, contrôlable par notre réaction de colère.

Quelques conseils : a) mieux gérer trop de colère

Diminuez vos causes d'énervement, réfléchissez souvent à vos priorités, considérez le point de vue de l'autre, laissez passer une nuit de réflexion, restez centré sur la cause de votre colère, laissez un temps à l'autre pour donner son point de vue, interrompez l'entrevue si vous sentez que vous perdez votre self-control, sachez tourner la page.

b) mieux gérer pas assez de colère : apprendre à ne pas vouloir toujours plaire à tout le monde, à accepter de faire des erreurs et de craquer parfois.

Etablissez vos priorités, acceptez les risques de la colère, préparez et répéter vos colères, n'acceptez pas trop vite la réconciliation, considérez votre colère comme légitime.

 2) L'envie

 Dans la Genèse, on raconte que Joseph est le préféré de son père Jacob car "celui ci l'avait eu dans la vieilesse". De plus Joseph est beau, brillant, possède des pouvoirs divinatoires. Les frères de Joseph éprouvent une émotion universelle : l'envie, cette émotion mêlée d'irritation et de haine contre quelqu'un qui possède un ou plusieurs avantages dont nous sommes dépourvus. Il existe 3 visages de l'envie : l'envie dépressive "hélas, ce n'est pas à moi que ça arrivera", l'envie hostile "je ne peux pas supporter qu'on l'ait promu avant moi, ce nul", et l'envie admirative " c'est normal qu'il ait été promu, il a travaillé dur", hérité du sens de la justice (et récompense du mérite).

Les origines et l'utilité de l'envie : on peut décrire l'envie comme née de l'admiration et de l'imitation; nous désirons les mêmes objets que désirent ceux que nous admirons, sous l'effet du désir mimétique. D'où la violence puisque nous sommes plusieurs à vouloir nous aproprier le même bien, et la nécessité d'instaurer des règles pour la contrôler. Dans un groupe, l'envie pousse à obtenir le statut et les avantages associés dont bénéfiecient ceux qui sont les mieux pourvus. Cela augmente les chances de se reproduire avec succès : plus de nourriture et de partenaires pour les hommes, et des partenaires de meilleur statut et donc plus protecteurs pour les femmes.

3) Joie, bonne humeur, bonheur

 

4) La tristesse

5) La honte

6) La jalousie

7) La peur

8) Et l'amour ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CHRISTOPHE - dans Christophe André
commenter cet article

commentaires