Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 22:23
Vivre conscient du divin en toute chose de Machaelle Small Wright
 
Chaleureusement conseillé par Mme Goichon, du magasin Anthyllide à Paris, j’ai fini par acquérir le livre de Machaelle Small Wright. Et bien m’en pris, car il m’a beaucoup marqué. machaelle.jpg
Voici un ouvrage, et une aventure vécue conjointement à celle de findhorn, qui feront date dans l’histoire de l’humanité… Moi qui était resté avec mes fortes expériences mystiques des années 80 et 90 comme essentielles références dans l'ère de transmutation que nous traversons, me voici admiratif d’une aventure remarquable, vécu à partir et à travers les trippes d’un cœur ouvert et déterminé : le contact et la coopération avec les esprits de la nature, et la réalisation de jardins co-créatifs.
 
Dans un premier temps Machaelle raconte l’histoire de sa vie, qui se déroule dans l’est des Etats-unis, dans le Maryland puis en Virginie. Bien qu’issue d’une famille juive, elle eu une vie très difficile, qui aurait probablement pu être traumatisante si Machaelle n’avait pas été animée d’une forte énergie et pulsion de vie. Et d'un ange gardien aussi. Elle sera très tôt totalement livrée à elle-même, puis fera l’expérience de la vie en pensionnat catholique, avec tout ce que cela comportait à cette époque d’hypocrisie et de rapports malsains. Elle va ensuite traverser les années hyppies plutôt avec bonheur et finalement s’apercevoir qu’elle avait un pouvoir particulier : celui d’établir un contact, puis un échange peu commun, celui avec les esprits de la natures – nommés « Devas ». Toute une initiation, vécue de façon solitaire et personnelle, va se mettre en place à travers de très nombreuses expériences qu’elle réalise en collaboration avec les plantes, les animaux et les insectes de jardin, arielview-medium.jpgégalement les Devas plus importants, dits « architectes», dont elle reçoit parfois de longs messages, et elle va redécouvrir peu à peu les grandes lois de la nature et de son équilibre. Cela va la conduire finalement à réaliser des jardins co-créatifs, c’est à dire guidés par les Devas eux-mêmes, ces souffles de vie qui animent chaque être vivant. Des fleurs, des légumes de beauté et de taille époustouflantes obtenus sans aucun engrais ou complément nutritif vont notamment y pousser. Une expérience saisissante, qu’elle réalise dans sa propriété en Virginie, qu’elle a baptisé d'après le roman fantastique de C. S. Lewis : Perelandra (http://www.perelandra-ltd.com/). 
 
Cela s’est fait conjointement donc, avec les expériences de l'éco-village de Findhorn en Ecosse (dans laquelle elle fera des séjours et rapidement enseignera) : http://www.findhorn.org/index.php. Un article à lire :  hm-logo-middle.jpghttp://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_Findhorn . Ca mérite le coup d’œil ! et surtout une visite sur place, ce que je pense d’ailleurs faire un de ces jours.
 
Le livre de Machaelle est venu à point nommé me montrer combien est importante la précision dans nos demandes et nos projets. Un manque de clarté dans une formulation a la vertu de laisser l’esprit de la nature inactif dans sa coopération. Cela me rappelle les paroles de Neale Walsch sur la finalité de notre existence terrestre qui est de trouver notre propre façon d’exprimer notre infinie créativité. Encore faut-il l'exprimer clairement.
 
Egalement, ce qu’on porte comme énergie est très important : la clef pour maintenir l’équilibre du jardin était mon comportement. Ce n’était pas la quantité de travail fourni qui avait éloigné l’énergie, mais c’était la disposition d’esprit avec laquelle j’avais travaillé : j’avais travaillé de façon pressé, préoccupée et soucieuse. J’étais préoccupé par mon futur voyage. En quittant le jardin, j’ai pris la ferme décision de ne jamais plus y rentrer sans avoir l’esprit dégagé, clair, posé et calme. Et, c’est ainsi que le jardin a retrouvé son équilibre (p 202). undefined
 
Message de la « nature » : l’homme ne peut plus se permettre de ne voir ce qui l’entoure que comme une forme exclusivement sensorielle, une forme, dans la plupart des cas, dénuée de vie. Il doit aussi apprendre à regarder la réalité autour de lui, en termes d’énergie. Par là même, il devra comprendre que la conscience intelligente est présente en toute énergie – la vie. Cette méditation n’est qu’un outil, parmi d’autres, pour aider l’être humain à élargir sa conscience. L’heure est venue et la mutation est cruciale. D’aucuns, sensibilisés et en phase avec le mouvement, n’aura pas trop de mal à se servir de l’outil de cette méditation pour précéder à une mutation de leur conscience (p 209).0708-week-3-3-500.jpg
 
Plus loin la «nature » se défini elle-même, et elle explique entre autre que toute énergie contient ordre, organisation et force motrice vitale ; par conséquent, toute énergie est forme. De notre point de vue, la forme et l’énergie constituent une seule unité de réalité et ne se différencient uniquement, l’une de l’autre, que par l’aptitude de chaque individu à les percevoir avec son propre système sensoriel. Bref, la différenciation faite entre la forme et l’énergie de chaque objet, plante, animal ou être humain appartient à son observateur. Sur (…) Terre, la personnalité, le caractère (…) sont tous des formes. (…) L’ordre et l’organisation sont les structures physiques qui créent le canevas de la forme. Elles en définissent les murs. Mais, en se référant à la forme, nous avons inclus la dynamique de la force motrice vitale, car un des éléments constitutifs de la forme est l’action, et c’est cette force (…) qui amorce et crée l’action.
 
Elle continue : au sein de l’univers vaste et de ce qui se situe au-delà, à ses niveaux et dimensions multiples, il existe un grand nombre de groupes de consciences qui, bien qu’égaux en importance, se distinguent nettement par leur mode d’expression et par leur fonctionnement. (…) L’absence d’un seul morceau (…) provoquerait l’arrêt, à tout niveau, de l’existence de ce vaste tableau.(…) la nature, en tant que réalité et conscience à la fois, existe dans toutes les dimensions et à tous les niveaux.Chaque groupe de conscience possède son propre domaine de compétences, chacun a une expression et une fonction propre.(…) Dans ses capacités et sa fonction, la dynamique humaine, s’orientant sur l’âme, est l’évolution La nature est un ensemble massif de consciences intelligentes qui s’expriment et fonctionnent au sein des multiples zones de l’involution.
 0708-week-4-2a-500.jpg
Ainsi toute matière a 2 dynamiques inhérentes : une dynamique d’involution procurée par la nature et une dynamique d’évolution procurée par la conscience. Ces 2 dynamiques sont parfaitement synchronisées et créent ainsi un état d’équilibre. Tout au long de la vie d’une personne une communication continuelle s’opère entre l’être humain (apport d’évolution) et les niveaux deviques et esprit de la nature de son corps (apport d’involution). (...) Si on parvient à développer et à discipliner notre libre arbitre, nous réussiront à élargir notre compréhension pour acquérir la sagesse nécessaire afin de discerner le moment propice où le libre arbitre doit intervenir.
 
J'ai le sentiment que cela donne des bases supplémentaires pour comprendre les rapports que l’on peut développer avec la nature dans l’initiation chamanique, le rapport au corps et aux esprits, aux souffles qui animent toute vie. J’ai personnellement vu mon rapport avec les arbres d’un certain âge changer. Leur « présence » qui était habituellement diffuse est devenu beaucoup plus perceptible depuis que j’ai lu Machaelle.

Les revenus de Perelandra sont générés par la diffusion des découvertes (livres, dvd, stages...) et des méthodes de santé naturelles développées par l'équipe qui travaille sur place, en particuliers des elixirs floraux.
 
La 2ème chose qui m’a le plus marqué de ma lecture de Machaelle Wright est l’exercice de méditation qu’elle propose à la fin du livre, permettant d’aiguiser son outil de concentration :
 
Exercice de mouvement d’énergie
 
1-     asseyez vous tranquillement. Fermez les yeux.
2-     Voyez le point A à gauche de votre champ intérieur de vision. Si vous ne le voyez pas, placez un point vous-même ou regardez une tache et déclarez que cela représentera le point A.
3-     Déplacez votre concentration vers la droite de votre champ de vision et voyez le point B.
4-     Au point A, voyez une boule d’énergie. Elle est ronde, blanche et a la taille d’une balle de golf.
5-     Roulez cette boule d’énergie vers le point B. Roulez-la lentement et veillez à ce que votre concentration la suive jusqu’au point B.
6-     Roulez-la, à nouveau, vers le point A. Gardez votre concentration en éveil tout au long de son transit. (recommencez plusieurs fois jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise avec cette action et que vous n’ayez plus de mal à la suivre d’un point à l’autre, que vous ne la perdiez plus en route ou que votre concentration la quitte. Si, toutefois, cela se produisait, reconcentrez-vous sur ce que vous faites, revoyez la boule et permettez-lui de continuer à rouler).
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article

commentaires

Natalie 16/11/2014 18:17

Article Perelandra

Christophe 16/11/2014 19:33

Bonjour l'objectif ce cet exercice est de favoriser les connections entre les hémisphères gauche et droit de notre cerveaux. Je pense qu'il serait intéressant de continuer chaque jour au minimum 15 jours afin d'en voir le réel ou durable effet. Quand je le faisais je prenais au minium 5 à 10 mn pour faire tout l'exercice

martine 14/01/2008 09:53

Bonjour, je viens de faire l'exercice de la boule d'énergie. Au début , c'était dur de visualiser les points A et B, la boule. J'avais du mal à aller vers la droite mais le retour était plus facile. Puis j'ai eu une bouffée de chaleur dans tout le corps. J'ai arrêté quand j'ai commencé à avoir un peu à la tête côté droit.Quel est le but de cet exercice? Combien de temps doit-il duré? A quelle fréquence doit-on le faire?Martine