Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clés de Vie
  •                 Clés de Vie
  • : Aller à l'essence de ce qui fait fonctionner la vie et le monde, duquel on ne voit, tel un iceberg, que la partie visible, la partie la plus infime. Christophe - Naturopthe (santé intestinale - Paris) 06 58 89 82 99 cetienne8 (at) yahoo.fr
  • Contact

Articles Récents

Catégories

16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 11:12
Excellente conférence d’Alexandre LUCAS (début)

Pour connaître ses activités :
http://www.bien-et-bio.com/infopratique/lucas-developpement-personnel.htm


« Avoir des projets et les réaliser »
 
 
Chacun est l’artisan de sa vie, chacun de nous créé sa réalité… aussi il est intéressant de se poser la question « Quel sens je donne à ma vie ? ». Ce qui est certain, c’est qu’en décidant de vivre dans la sérénité et l’harmonie et bien la vie va nous donner tout ce dont on a besoin… et on constate que la vie est toujours généreuse pour les personnes qui ont des projets généreux et justes… et il est important de réaliser tout ce que l’on fait avec grandeur et beauté…
 
Il est intéressant de se poser les questions suivantes :
-         « Quelle vie je souhaite vivre ? » : on s’aperçoit que très peu de personnes savent vraiment répondre à cette question
-         « Qu’est ce que je désire vraiment vivre ? » : très souvent, les personnes répondent en disant ce qu’elles ne veulent pas vivre, mais il faut savoir que lorsqu’on dit ce qu’on ne veut pas vivre et bien c’est justement cela que l’on va vivre… parce que le cerveau ne retient pas les négations, ainsi si on dit « Je ne veux surtout pas être malade » et bien vous serez malade…Donc, il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas, mais toujours s’appliquer à dire ce que l’on veut… Donc, il faut définir avec précision ce qu’on a envie de vivre… Si on veut vraiment avoir une vie agréable et bien Alexandre Lucas nous invite à définir avec précision ce que nous voulons au niveau personnel, affectif, relationnel, professionnel, financier, spirituel, santé…
 
Certaines personnes ont l’impression de subir les évènements et disent : « Moi, je n’ai jamais de chance, je suis né sous une mauvaise étoile, le bonheur c’est pour les autres »… mais on n’a pas à subir les évènements et si on subit les évènements, c’est qu’on la librement consenti. Les autres ne sont pas responsables de ce qui nous arrive, mais on est responsable soi-même à 100 % de ce qui nous arrive (les bonnes comme les mauvaises choses)… mais on n’est pas coupable. La culpabilité, c’est un manque d’amour vis-à-vis de soi… Le fait d’être responsable à 100 % de ce qui nous arrive nous oblige à chaque difficulté à s’interroger sur notre comportement, sur ce qu’on a dit, fait, penser, ainsi que sur les actes qu’on avait ou n’avait pas posé… c’est donc une remise en cause permanente par rapport à ce qui nous arrive… et on ne peut plus être dans l’accusation…
 
A noter qu’on peut faire quelque chose, croire qu’on est à sa juste place et en réalité ne pas y être… et quand on n’est pas à sa juste place et bien en général, on met tout en place (inconsciemment) pour aller à l’échec…
 
Il faut prendre sa vie en main et prendre toutes ses responsabilités, mais pour prendre ses responsabilités, il est important de définir un projet de vie global, c’est-à-dire qu’il faut se poser la question suivante : « Qu’est ce que j’ai envie de vivre jusqu’à la fin de ma vie ? », il faut savoir que cela peut se modifier au fil du temps, mais c’est important de le définir à un moment donné… « Est-ce qu’on a envie de connaître le bonheur, la joie et la réussite ? », la réponse semble évidente, et pourtant beaucoup de personnes ne sont pas prêtes pour connaître la joie et le bonheur, parce que pour connaître le bonheur et la joie, il faut régler le passé et accepter notre mission… et curieusement beaucoup de personnes préfèrent continuer à vivre dans la souffrance et les difficultés plutôt que de se remettre en cause… parce qu’elles préfèrent rester dans une difficulté qu’elles connaissent bien, qu’elles arrivent plus ou moins à gérer, plutôt que d’aller vers l’inconnu pour connaître le bonheur…
 
Dans l’inconscient collectif, le bonheur ne peut être qu’éphèmère et cela ne peut pas durer tout le temps…. cela est dû à la religion et même si on n’adhère pas à une religion particulière et bien c’est profondément ancré au niveau cellulaire….
 
Par rapport au professionnel : Est-ce que l’on fait un travail purement alimentaire ou bien exerce-ton un métier où on s’épanouit totalement et où l’aspect financier est le résultat de notre épanouissement ? C’est l’objectif à atteindre…. Notre profession doit être un plaisir… On s’aperçoit que beaucoup de personnes ne croient pas dans leurs possibilités, beaucoup sont éloignées aussi de leurs capacités, en clair, elles vivent en sous-régime, elles ne donnent pas ce qu’elles pourraient donner, parce qu’elles ne croient pas non plus en elles… alors que tout le monde a des possibilités fantastiques et tout le monde a la possibilité de s’épanouir…
 
Au niveau financier : Est-ce que l’on croit que le monde est limité sur le plan financier ou est-ce que l’on croit à l’abondance de l’Univers ? A noter que pour beaucoup de personnes qui sont dans une démarche spirituelle, le côté matériel et financier est secondaire… mais on constate que se sont aussi ces personnes qui ont le plus de problème au niveau financier… Il faut savoir que c’est souvent par l’aspect financier qu’on fait l’évolution la plus importante sur le plan spirituel, parce que c’est ce qui est le plus improbable… L’énergie financière est une énergie aussi belle que les autres… A chaque fois qu’on est conditionné par l’argent, cela veut dire que notre maître, c’est l’argent… qu’on le veuille ou non… Alors que si on est dans une démarche spirituelle et bien on sait vraiment à ce moment là que si on est à sa juste place, si on va vers ce qui nous correspond vraiment et bien l’argent est toujours au rendez-vous… aussi si on dit qu’on ne peut pas changer de travail à cause de l’argent, et bien cela veut dire qu’on n’est pas dans une démarche spirituelle…
 
A noter que la crise économique, c’est le résultat d’une crise des consciences et pas autre chose…
 
Il faut se poser la question suivante : « Où est-ce que j’en suis par rapport à la spiritualité ? »… Est-ce qu’on développe une spiritualité pour être dans l’illusion ou bien est-ce qu’on veut faire la véritable expérience de la foi … on constate que beaucoup de personnes parlent de spiritualité, mais peu de personne la vive… or il ne nous est pas demandé de parler de spiritualité, mais il nous est demandé de le démontrer à travers le quotidien… et si on n’est pas capable de le démontrer dans le quotidien, et bien il faut arrêter de faire une démarche spirituelle…
 
Quand on est jeune, notre projet de vie sera peut-être plus matériel, alors que plus on va avancer en âge et bien plus on va peut-être avoir un projet de vie spirituel, tourné vers l’humain…
 
Il faut s’assurer aussi que notre projet de vie soit en harmonie avec nous, parce qu’on ne pourra réussir que si notre projet est en harmonie avec nous…. On ne doit pas par exemple faire un projet pour en mettre plein la vue aux autres… Les projets montés avec l’Ego sont voués à l’échec… Les projets, qu’ils soient matériel, affectif, professionnel, spirituel, doivent toujours nous permettre d’évoluer et de faire des expériences… car on est venu sur terre pour faire une quantité d’expériences, pour développer la confiance, et dépasser des peurs… donc dépasser nos limitations et faire l’expérience de la dimension spirituelle dans notre vie… Il faut aussi s’assurer que le projet que l’on a correspond à notre plan de vie, à notre mission… parce qu’on peut croire que quelque chose est bon pour nous et pourtant parfois ça ne correspond pas à notre plan de vie… auquel cas, on va forcément rencontrer des difficultés…
 
Dans la programmation mentale, il y a 3 choses à faire :
-         Répéter souvent la même chose : « J’ai une belle maison avec un grand jardin ». Démarche de répétition qu’on doit faire régulièrement.
-         Visualisation : on a observé que le cerveau n’enregistre pas les paroles, mais les images, d’où il est important de visualiser ce que l’on veut… Aussi, l’objectif de la programmation, de l’écriture et de la préparation par rapport au projet, c’est de s’assurer que cela provoque dans notre tête la bonne image… C’est pour cela qu’il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas…. Pour faciliter la visualisation, on peut faire des montages : photo de la voiture que l’on souhaite, photo d’une maison comme on souhaite, photo d’un compagnon comme on le souhaite…
-         Ecriture : c’est une technique très, très puissante aussi…
Ensuite, une fois qu’on a défini notre projet, qu’on a fait notre démarche de visualisation et de programmation et bien, il faut commencer à lâcher-prise… Par exemple, pour des projets importants, on considère qu’après 21 jours de programmation, le cerveau l’a enregistré… et donc on arrête la programmation, mais il faut continuer à visualiser…. Il est important de lâcher-prise pour permettre à des éléments nouveaux d’arriver, parce que s’il y a une obsession, on peut bloquer la situation… C’est là où doit intervenir la phrase « Ou ce qu’il y a de mieux pour moi ». Et en fait, peut-être que ce qui va se présenter va nous conduire vers quelque chose qu’on n’avait pas imaginé…
 
En nous toutes les indications sont présentes et si on est à l’écoute de ce qui vient du cœur, et bien le chemin nous sera indiqué, mais on sera invité à certains moments de notre vie à aller vers l’inconnu… alors allons nous oser aller vers l’inconnu…. La vie est toujours généreuse pour les gens qui acceptent d’aller vers l’inconnu… or, en général, en tant qu’être humain, on recherche la sécurité… on veut bien bouger, mais on veut savoir avant de partir où on va atterrir…
 
Il faut oser aller vers l’inconnu, car tant qu’on recherche la sécurité financière, affective, professionnelle… et bien on se retrouvera dans une situation d’insécurité, de malaise et de mal-être… alors que si on accepte d’aller vers l’inconnu et bien on trouvera la sécurité…
Il faut aller vers quelque chose dont on ne connaît pas l’aboutissement et c’est là qu’on va véritablement connaître le bonheur, le véritable épanouissement… Et là, on va voir qu’on va recevoir des messages par différents biais : rencontres, lectures, TV, radio, pub, conférences…
Toutes les indications sont présentes en nous, et si on est à l’écoute de tout ce qui vient du cœur, et bien le chemin nous sera indiqué…. La vie est toujours généreuse pour les gens qui acceptent d’aller vers l’inconnu…
 
Si on a un blocage important dans notre vie (on n’arrive pas à rencontrer un compagnon, on ne trouve pas sa voie professionnelle…), cela est certainement dû à un événement de notre passé qu’on ne connaît pas, qu’on ne comprend pas… et bien, il faut demander à notre corps qu’il nous libère de ce passé, qu’il nous donne la compréhension des choses et on va voir par exemple une émission de TV où on va parler d’un enfant ou d’une maman qui a eu un vécu particulier avec un enfant et cela va nous prendre au niveau du plexus, on va être vraiment touché… cela veut dire que dans le film, on est en train de nous raconter notre histoire… Donc, cela veut dire qu’à chaque fois qu’on est interpellé par un visage, une attitude… cela veut dire qu’on est en train de nous dire quelque chose de particulier qui a un lien avec notre projet ou avec notre enfance et en libérant notre enfance, on va aussi permettre à nos projets de se réaliser…
 
On peut avoir un projet bien défini, faire une bonne programmation, une bonne visualisation et pourtant il est possible que les projets n’aboutissent pas… En effet, il peut y avoir d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte et notamment les lois de la vie… L’Univers est géré par des lois universelles, elles sont immuables, c’est-à-dire qu’on ne peut pas les changer… Elles ont toujours exister, elles existeront toujours et s’appliquent à tout être humain… Ce sont notamment « Les lois de cause à effet »… Tout ce que l’on a semé, on le récolte… Tout ce qui est en harmonie avec la vie va être porté par ses lois, par l’énergie de la vie et tout ce qui est contraire à l’énergie universelle va provoquer des difficultés… Donc, cela veut dire qu’il est essentiel d’être clair avec soi-même… Aussi, si on veut que les projets réussissent, il est essentiel de supprimer les disharmonies dans notre vie : on a choisi nos parents, on a choisi notre passé et tant qu’on va refuser notre passé, tant qu’on va être en opposition avec notre père et notre mère, on ne pourra pas réussir notre vie et connaître le bonheur pleinement…
Aussi, Alexandre Lucas nous invite à accepter notre passé sans condition quel que soit ce passé, qu’il ait été agréable ou désagréable… Il nous invite à remercier nos parents pour ce qu’ils nous ont fait vivre, il faut remercier aussi les personnes qui nous ont dérangées dans la vie, parce que tout ce qu’elles nous ont proposé était juste (mais pas forcément agréable), il n’y a pas eu d’erreur… Si vous acceptez votre passé, si vous acceptez de regarder vos ombres et bien vous allez découvrir des trésors…
 
A noter que si on n’a pas fait une démarche de nettoyage, on doit revivre ce qu’on a fait subir aux autres…
 
Il faut accepter notre passé sans condition… les bonnes comme les mauvaises expériences.
 
Il faut savoir qu’on ne pardonne jamais à quelqu’un (sauf si la personne nous le demande), par contre on se pardonne à soi d’en avoir voulu à quelqu’un, car quand on pardonne à quelqu’un, cela veut dire qu’on la considère responsable, or on sait qu’on est responsable soi-même à 100 % de notre vie…
 
Plus on se libère de notre passé, et plus on va aller vers des choses positives…
 
Si on continue à en vouloir à notre père par exemple et bien on va s’attirer un compagnon qui va ressembler étrangement à notre père…
 
Tant qu’on n’a pas compris qu’on a choisi notre passé, et bien, la vie va nous ramener cela sur le tapis… On ne peut pas passer à travers…
 
Quand on veut quelque chose, il faut être positif et actif… Etre positif ne suffit pas, c’est dans l’action qu’on est guidé… Les gens qui réussissent sont des gens qui posent des actes et qui sont clairs dans ce qu’ils veulent.
 
Plus on remercie pour ce que l’on reçoit (chants d’oiseaux, rayon de soleil…), plus la vie va nous donner… Plus on va remercier pour ce que nous avons et plus la vie va nous donner et plus on va se plaindre parce qu’on n’a pas assez et bien le peu que l’on a nous sera enlevé…
 
Quand on est dans une démarche spirituelle et qu’on est dans le manque, on est dans l’erreur puisque l’Univers est abondance… On est toujours invité à aller vers l’abondance, l’excellence, la beauté, la joie…
 
On devient ce que l’on regarde… Cela veut dire que si on regarde la beauté, le positif… et bien on ira vers le meilleur… Alors que plus on regarde nos difficultés et plus on plonge dans nos difficultés…
 
Chacun est l’artisan de sa vie, c’est nous qui créons notre réalité…
 
En décidant de vivre dans la sérénité et l’harmonie, la vie va nous donner tout ce dont nous avons besoin… La vie est toujours généreuse pour les personnes qui ont des projets généreux et justes… Il faut réaliser tout ce que l’on fait avec grandeur et beauté…
 
Il ne faut jamais dire ce que l’on ne veut pas vivre, parce que c’est justement cela que l’on va vivre… parce que le cerveau ne retient pas les négations…. Donc, il faut bien s’appliquer à dire ce que l’on veut…
 
On n’a pas à subir les évènements et si on les subit, c’est qu’on l’a librement consenti… Ce ne sont pas les autres qui sont responsables de ce qui nous arrive, mais on est soi-même responsable à 100 % de ce qui nous arrive… mais on n’est pas coupable. La culpabilité, c’est un manque d’amour vis-à-vis de soi….
 
Pour connaître le bonheur et la joie dans la vie, il faut régler notre passé et accepter notre mission…
 
Attention, dans la vie, il ne nous est pas demandé de parler de spiritualité, mais de vivre la spiritualité, aussi si on fait une démarche spirituelle sans concrétisation et bien on va avoir des problèmes… Quand on fait une démarche spirituelle, la vie va nous tester… elle va voir si on est cohérent… La vie nous demande d’être cohérent, intègre et responsable… Or, justement on est dans une société de déresponsabilisation et pour que les gens se responsabilisent, il faut que chacun de nous se responsabilise, et on constate que lorsqu’on se responsabilise, les gens autour de nous se responsabilisent… 
(...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans clesdevie
commenter cet article

commentaires